Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire
La rue des Ailes relie la chaussée de Haecht, au carrefour des rues Joseph Brand, de Jérusalem et Metsys, à la place du Pavillon. Elle rencontre sur son long parcours les rues Goossens et Général Eenens, l'avenue Maréchal Foch et la rue Vondel.

La rue des Ailes était à l'origine un chemin, déjà visible sur le plan de Jacques de Deventer dressé vers 1555-1565. Cette artère est redressée et portée à une largeur de douze mètres dans le cadre de la création du quartier aménagé autour du futur hôtel communal par l'ingénieur communal Bouchez, adopté en séance du Collège du 28.02.1881 et ratifié par l'arrêté royal du 20.04.1882. En vertu de ce plan, la première portion de la rue des Ailes, également dénommée Petite rue des Ailes, devient une rue à part entière, la rue Goossens. Seulement légèrement coudée, la nouvelle amorce de la rue des Ailes reprend alors l'assise du début de celle des Meuniers, une voie appelée à disparaître. Le pavage de la nouvelle rue des Ailes est effectué en 1884. En vertu de l'arrêté royal du 06.11.1893, l'angle formé par la fin de l'artère avec la rue Fraikin est modifié: un ample pan coupé y est établi, face à l'actuelle place du Pavillon.

Vue de la rue des Ailes et de la rue Quinaux depuis la place du Pavillon (Collection Dexia Banque-ARB-RBC).

Portant à l'origine le nom de Petite rue du Moulin, la rue des Ailes est rebaptisée à la demande, en 1851, de la Commune de Saint-Josse-ten-Noode, soucieuse d'éviter la confusion avec la rue du Moulin située sur son territoire. Les deux dénominations renverraient à un ancien moulin à vent.

La rue est essentiellement bâtie entre 1886 et 1902, de maisons souvent conçues par groupes, pour la plupart de style néoclassique, tels les nos62 à 66 (1895-1896). Certaines, parmi les plus tardives, sont de style éclectique, comme le no7, conçu en 1913 en ensemble avec les nos3b et 5 pour les frères Lenaerts, fabricants de briques. Comme ces deux derniers numéros, beaucoup ont été transformés au cours du temps. Pointons les nos89, 91 (voir ce numéro), 93-95 et 97 (vers 1887-1889) et 92 à 96 (entre 1885 et 1887), qui forment deux enfilades particulièrement cohérentes, ainsi que les nos103 à 111, conçus entre 1886 et 1889, peut-être par un même auteur. Plusieurs habitations sont dotées d'un atelier arrière, tel le no56 (1886), pourvu d'un atelier de tapisseries, agrandi en 1906 et resté en activité au moins jusque dans les années 1980, sous le nom de Tapisseries d'art Georges Chaudoir. Au no113-115, un petit bâtiment de style éclectique à usage d'étable-laiterie (1889), est liée à une maison de la rue Quinaux, construite la même année. Dans le premier tronçon de la rue côté pair se trouvent les bâtiments d'un ancien ensemble industriel, à l'origine une meunerie à vapeur des environs de 1860, agrandi et modifié à de nombreuses reprises (voir nos8, 10 rue Metsys). Au no71 (voir ce numéro), s'élevait l'atelier du sculpteur Godefroid Devreese, conçu en 1894 par l'architecte Victor Horta et profondément transformé en style brutaliste en 1967 par l'architecte Louis Van Hove. Au no3, en intérieur d'îlot, se dresse toujours une ancienne salle des fêtes de 1910, devenue Théâtre de la Rose Blanche en 1914 puis transformée en Cinéma du même nom en 1919 par l'architecte Clément Verhas, qui le dote d'une sortie vers la rue Goossens. En 1933-1934, le bâtiment devient le Cinéma Nova, avec entrée principale au no381 de la chaussée de Haecht. Fermé en 1974, il abrite aujourd'hui le studio de danse et de musique Novanoïs.

Sources

Archives
ACS/Urb. 7: 7-5-7; 56: 7-56; 62: 7-62; 64, 66: 7-64-66; 92: 7-92; 94: 7-94; 96: 7-96; 97: 7-97; 103: 7-103; 105: 7-105; 107: 7-107; 109, 111: 7-109-111; 113-115: 7-113-115.
ACS/TP 50.
ACS/TP Infrastructure 41.
ACS/Bulletin communal de Schaerbeek, 1881, pp. 76-77; 1882, pp. 248-250.
ACS/Bulletin communal de Schaerbeek, Rapport sur la situation et l'administration des affaires de la commune pendant l'exercice 1883-1884, 1884, p. 23.
ACS/Bulletin communal de Schaerbeek, Rapport sur la situation et l'administration des affaires de la commune pendant l'exercice 1884-1885, 1885, p. 31.

Ouvrages
CULOT, M. [dir.], Schaerbeek. Inventaire visuel de l'architecture industrielle à Bruxelles, AAM, Bruxelles, 1980-1982, fiche 63.
DEKOSTER, J.-A., Les rues de Schaerbeek, Bruxelles, 1981, p. 11.
VANNIEUWENHUYZE, K., De wijkbioscopen in het Brussels Hoofdstedelijk Gewest. Typologische kenmerken van de Schaarbeekse interbellumbioscopen (Mémoire de maîtrise en Sciences de l'Architecture), Artesis Hogeschool Antwerpen, 2011-2012, pp. 135-137, 151, 206-228, 348, 354.

Cartes / plans
DE DEVENTER, J., Plan de Schaerbeek et de Saint-Josse-ten-Noode, 1550-1565.