Longue et rectiligne, la rue Vanderlinden s'étend de la rue des Palais à la rue James Watt. La rue de Moerkerke y débouche côté pair et elle est interrompue à ses deux tiers par la rue du Pavillon.

La rue Vanderlinden est percée en deux temps. Le 20.08.1866, un arrêté royal autorise Adolphe Clabos et Édouard Duboccage, deux propriétaires privés, à ouvrir sur leurs terrains les rues Vanderlinden et Van Schoor, larges de quatorze mètres, entre la rue des Palais et la rue du Pavillon. L'ouverture de cette première partie de la rue Vanderlinden entraîne la disparition d'une ancienne maison de plaisance entourée de douves, remontant aux XVII ou XVIIIe siècles. Le percement de la seconde moitié, jusqu'à la rue James Watt, s'inscrit dans le cadre de la création du quartier dit Saint-Félix, compris entre la rue du Pavillon, la rue François-Joseph Navez et la ligne de chemin de fer du Luxembourg. Ce quartier est créé à l'initiative de la société immobilière dite Participation Saint-Félix, propriétaire de la plupart des terrains situés à cet endroit. Après plusieurs projets, dont un de 1876 signé par le géomètre-expert Paul Dejaer, le plan définitif, dressé en 1880 par l'ingénieur communal Bouchez, est approuvé en séances du Collège communal des 18.01.1881 et 31.01.1882, puis par l'arrêté royal du 13.12.1883. Outre la prolongation de la rue Vanderlinden, il comprend celle de la rue Van Schoor, ainsi que la création de la rue James Watt, de la première moitié de la rue Stephenson, ainsi que de la place Stephenson. Les travaux de voirie de ce quartier sont terminés en 1884.

Le nom de l'artère fait référence à Joseph Vanderlinden (Bruxelles, 1798-1877), homme politique qui participa activement à la Révolution belge. Il fut trésorier du Gouvernement provisoire en 1830.

L'artère est essentiellement bâtie entre 1866 et 1900, de maisons pour la plupart de style néoclassique, comme l'illustre le no89 (1894). De ce bâti souvent construit par groupes de maisons identiques, rares sont celles qui ont conservé leur aspect originel. Pointons l'enfilade formée par les nos59, 61 et 63 (voir ces numéros), le premier conçu en ensemble avec les nos55 et 57, transformés. De même, les nos73 et 79 appartenaient à un ensemble de quatre immeubles, dont deux ont reçu un nouveau parement. Parmi les promoteurs actifs dans la rue, citons les familles Van Acker et Maertens, la première vraisemblablement à l'origine de l'ensemble allant du no102 au no144 (vers 1885), la seconde commanditaire des nos174 à 184 (1886), ainsi que du no133 (voir ce numéro). En outre, la reconstruction de plusieurs bâtiments détruits lors des bombardements de mai 1944 renforce le caractère hétéroclite de l'artère.

Plusieurs industries et entrepôts, souvent transformés, se développent en intérieur d'îlot. Le no24 est un ancien dépôt du Grand Bazar du boulevard Anspach, conçu en 1920 par l'architecte Victor Horta (voir ce numéro). Il est aujourd'hui relié au no20-22, qui s'implante sur une parcelle dont les bâtiments primitifs de 1884 avaient été construits par la Compagnie belge-américaine pour la Fabrication de Savons. Au début de la rue côté pair, signalons la présence du chœur de l'église Saint-François d'Assise et celle du couvent qui lui est lié (voir nos13a-15b, 15-17 rue Vanderlinden et 181-183 rue des Palais).
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACS/Urb. 89: 259-89; 102 à 144: 259-90-92-94, 259-128, 259-136; 174 à 184: 259-142-152.
ACS/TP 247, 259.
ACS/TP Infrastructure 216.
ACS/Bulletin communal de Schaerbeek, Rapport sur la situation et l'administration des affaires communales pendant l'exercice 1865-1866, pp. 44-46.
ACS/Bulletin communal de Schaerbeek, 1866, pp. 84-85.
ACS/Bulletin communal de Schaerbeek, Rapport sur la situation et l'administration des affaires de la commune pendant l'année 1866-1867, p. 265.
ACS/Bulletin communal de Schaerbeek, Rapport sur la situation et l'administration des affaires de la commune pendant l'exercice 1868, p. 76.
ACS/Bulletin communal de Schaerbeek, 1882, pp. 203-206.

Ouvrages
DEKOSTER, J.-A., Les rues de Schaerbeek, Bruxelles, 1981, p. 113.
GUILLAUME, A., MEGANCK, M., Atlas du sous-sol archéologique de la région bruxelloise. 16. Schaerbeek, Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale, Bruxelles, 2006, pp. 73-74.

Cartes / plans
FERRARIS, J. J. F., Carte de Cabinet des Pays-Bas autrichiens et de la Principauté de Liège, 1777.