Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

INCONNU - ONBEKEND1882-1883

Styles

Néoclassicisme

Inventaire(s)

  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Schaerbeek (Apeb - 2010-2015)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2013-2014

id

Urban : 23009
voir plus

Description

Trois maisons bourgeoises de style néoclassique conçues pour l'entrepreneur P. Parmentier-Gilbert, le no188 en 1882, les nos190 et 194 en 1883, en ensemble avec le no192, transformé. Le même commanditaire est également à l'origine des nos180 à 186 (1881).

Elles forment, avec les nos196 à 200, une enfilade d'immeubles particulièrement cohérente.

Travées axiales à refendsLe refend est un canal dans un parement, accusant ou simulant le tracé de joints d'un appareil à bossages. aux étages. Balcons à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fonteFer riche en carbone, moulé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des colonnettes, des cache-boulins. Contrairement au fer forgé, la fonte est cassante et résiste mal à la flexion., celui du no190 remplacé. Corniches conservées.

Au no188, fenêtres de l'étage sous entablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne.. LucarneOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. ajoutée. Porte vitrée en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage. ultérieure, de style Beaux-ArtsStyle Beaux-Arts (de 1905 à 1930 environ). Courant architectural puisant son inspiration dans les grands styles français du XVIIIe siècle. Riche et ornementé, il se caractérise souvent par des élévations en (simili-)pierre blanche et/ou brique orangée ainsi que par l’usage du fer forgé pour les garde-corps et la porte.. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. anciens au rez-de-chaussée.

Aux nos190 et 194, élévationsDessin à l'échelle d'une des faces verticales d’un édifice. Par extension, façade d'un bâtiment ou ensemble de ses façades. identiques à l'origine. Au no190, rez-de-chaussée transformé. Au no194, lucarnesOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. ultérieures et porte conservée.

Sources

Archives
ACS/Urb. 237-180, 237-188, 237-190-194.