Typologie(s)

salle des fêtes

Intervenant(s)

INCONNU - ONBEKEND1894

Pierre ACCARAINarchitecte2012-2013

Marc BOUILLOTarchitecte2012-2013

Styles

Éclectisme

Inventaire(s)

  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Schaerbeek (Apeb - 2010-2015)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Social

Recherches et rédaction

2013-2014

id

Urban : 22849
voir plus

Description

Implantées sur une parcelle irrégulière, salle des fêtes en intérieur d'îlot et conciergerie à front de rue, de style éclectique, conçus en 1894 pour le Patronage Saint-Servais.

En 1930, un volume de deux niveaux est annexé à l'arrière de la salle par l'architecte Antoine Dehaen. Avant 1935, le même Dehaen bâtit de nouveaux locaux sur pilotis dans la cour, derrière la conciergerie. En 1960, la Maison des œuvres paroissiales Saint-Servais fait bâtir un immeuble abritant leurs bureaux au rez-de-chaussée et des appartements aux étages au no19-21, en remplacement de deux maisons, ainsi qu'une annexe arrière au no17 (architecte Lucien Stevens). En 2012-2013, un projet d'habitat groupé (architectes Pierre Accarain et Marc Bouillot) envisage la réhabilitation de l'ensemble: reconstruction des bâtiments à front de rue (nos17 et 19-21), ainsi que des locaux des années 1930 et transformation de la salle en lofts.

Façades en briques rouges, rehaussées de simili-pierreEnduit dont la couleur et la texture imitent la pierre de manière très convaincante, avec généralement des joints factices remplis de mortier gris. blanche et de pierre bleue.

À front de rue, conciergerie de deux niveaux et deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. inégales et décalées. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. sous linteauÉlément rectiligne d’un seul tenant, en pierre, bois, béton ou métal, couvrant une baie., certains métalliques, et arc de déchargeArc noyé dans un mur plein, qui surmonte généralement un linteau ou un autre couvrement et sert à le soulager.. Entrée carrossable. Travée principaleTravée la plus large de l’élévation, marquée par un ressaut et une décoration plus abondante. Les façades de composition asymétrique comportent d'ordinaire une travée principale. flanquée de pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. à l'étage. MenuiserieÉléments de bois relevant de l’art du menuisier. Pour une façade, le mot peut désigner les portes, les châssis, les éventuelles logettes et la corniche. Par extension, le terme désigne également l'huisserie métallique et en PVC. conservée; porte à joursOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. grillés.

En intérieur d'îlot, salle des fêtes de neuf travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. et deux niveaux, sous toiture à croupeUne croupe est un versant de toit qui réunit les deux pans principaux d’un toit à leur extrémité. Contrairement à la croupette, la croupe descend aussi bas que les pans principaux. soulignée d'un jourOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. en bandeauÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade. à châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. métalliques. Travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. flanquées de pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. et percées de baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. continues à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en plein cintreUn élément est dit en plein cintre lorsqu’il est cintré en demi-cercle., divisées par une allègePartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. de bois; quatre portes. Corniche d'origine. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. conservés, à dessin de trilobe à l'étage. Portes remplacées.

À l'intérieur, salle à charpente métallique sur colonnes de fonteFer riche en carbone, moulé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des colonnettes, des cache-boulins. Contrairement au fer forgé, la fonte est cassante et résiste mal à la flexion.. Elle est longée sur trois côtés par des galeries sur poutrelles métalliques à fleurettes, à toit légèrement incliné. AisseliersEn menuiserie, pièce de bois disposée de biais, portant le débordant d’un toit ou d’un auvent. En charpenterie, lien disposé en oblique, soulageant une pièce horizontale et portant sur une pièce verticale. à motifs de cercles et volutesOrnement enroulé en spirale que l’on trouve notamment sur les chapiteaux ioniques, les consoles, les ailerons, etc.. Scène terminée en abside.

Sources

Archives
ACS/Urb. 122-17-21.