La rue Goossens relie la chaussée de Haecht à la rue des Ailes.

L'artère est établie sur l'assiette de ce qui était à l'origine la première portion de la rue des Ailes, un ancien chemin déjà visible sur le plan de Jacques de Deventer de 1555-1565. Cette portion était également dénommée Petite rue des Ailes. Tout comme le redressement de la rue des Ailes, l'ouverture de la rue Goossens est réalisée dans le cadre de la création du quartier aménagé autour du futur hôtel communal, essentiellement composé d'une place publique sur laquelle s'embranchent symétriquement de nouvelles rues. Dressé par l'ingénieur communal Bouchez, ce plan est adopté en séance du Collège du 28.02.1881 et ratifié par l'arrêté royal du 20.04.1882. Ce n'est que vers 1897, dans le cadre de l'acquisition par la Commune de terrains pour l'établissement de l'École moyenne de filles de la rue Verwée, que l'alignement de la fin de la rue côté impair est exécuté, ce qui entraîne la suppression à cet endroit d'un ensemble de bâtiments en L.

Le nom de la rue renvoie à Andreas Goossens (Schaerbeek, 1772-1807). Agriculteur, il fut le premier maire de la commune de Schaerbeek, entre 1800 et 1807, sous l'occupation française.

La rue est essentiellement bâtie de maisons de style néoclassique, pour la plupart aujourd'hui transformées. Les premières d'entre elles sont érigées dans la seconde moitié de la rue côté impair, essentiellement entre 1886 et 1893. Côté pair, elles sont bâties entre 1890 et 1910. Ce n'est qu'au début des années 1900, dans la foulée de la construction de l'école de la rue Verwée, qu'est bâti le début de la rue côté impair. Il s'agit, du no1 au no13, d'une enfilade particulièrement cohérente de maisons de rapport de style éclectique à rez-de-chaussée commercial: 1 (architecte Victor Boelens, 1903 – voir ce numéro), 3 (1903), 5 (vers 1903), 7 (1903), 9 (vers 1903), 11 (architecte Victor Boelens, 1903) et 13 (1905). Au no17, prend place, en intérieur d'îlot, l'ancienne salle des fêtes du Patronage Saint-Servais, conçue en 1894 (voir ce numéro). Au no18, un immeuble de logements sociaux conçu en 2005-2006 par le Bureau Jan Maenhout, abrite un passage vers le studio de danse et de musique Novanoïs, abrité dans l'ancien Cinéma Nova, à l'origine une salle des fêtes de 1910 (rue des Ailes no3).
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACS/Urb. 3: 122-3; 5: 122-5; 7: 122-5; 9: 122-9; 11: 122-11; 13-15: 122-13-15.
ACS/TP 50, 122.
ACS/TP Infrastructure 220.
ACS/Bulletin communal de Schaerbeek, 1881, pp. 76-77.
ACS/Bulletin communal de Schaerbeek, Rapport sur la situation et l'administration des affaires communales au cours de l'exercice 1892-1893, 1893, p. 579.

Ouvrages
DEKOSTER, J.-A., Les rues de Schaerbeek, Bruxelles, 1981, pp. 55-56.
LAB 1030 Schaerbeek. Livret d'architecture contemporaine à Bruxelles, 180° éditions, Bruxelles, 2011, pp. 40-41.

Cartes / plans
DE DEVENTER, J., Plan de Schaerbeek et de Saint-Josse-ten-Noode, 1550-1565.