La rue Geefs relie le carrefour formé par les rues Josaphat, L'Olivier et Thiéfry à celui formé par les rues Massaux, des Coteaux et de la Consolation.

Elle est ouverte sur des terrains appartenant à l'Administration des Hospices et Secours de la Ville de Bruxelles, afin de prolonger la rue L'Olivier et de la relier avec la rue de la Consolation. L'ouverture de la rue Geefs est approuvée par l'arrêté royal du 12.07.1852. Les travaux de pavage sont réalisés en 1865.

Sa dénomination rend hommage au sculpteur Guillaume Geefs (Anvers, 1805 – Schaerbeek, 1883), qui créa notamment le monument de la place des Martyrs à Bruxelles. Il fut bourgmestre de Schaerbeek de 1852 à 1860.

Résidentielle, la rue est essentiellement bâtie dans les années 1860, de maisons bourgeoises ou de rapport de style néoclassique. Parmi elles, les nos32 à 38 (voir ces numéros), qui constituent une enfilade particulièrement homogène, ou encore le no40, qui conserve des agrafes à mascaron. La plupart des façades ont été réenduites ou revêtues de briquettes, ces modifications ayant entraîné la perte des ornements néoclassiques. Certains immeubles, comme le no41-43, bâti entre 1870 et 1894, présentent un rez-de-chaussée commercial, parfois conçu dès l'origine mais le plus souvent modifié au cours du temps.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACS/Urb. 41-43: 111-41-43.
ACS/TP 111.

Cartes / plans
Plan de la commune de Schaerbeek 1870, Institut géographique national.
Carte de Service de Bruxelles et environs, Institut cartographique militaire, 1894 (Bibliothèque royale de Belgique).

Sites internet
Petites histoires des rues de Schaerbeek, HOTEL COMMUNAL DE SCHAERBEEK