Rectiligne et bordée d'arbres, la rue Anatole France relie l'avenue Georges Rodenbach à l'avenue Georges Eekhoud et à une extrémité du square François Riga. La rue Auguste Snieders y débute et l'avenue Colonel Picquart y aboutit. Elle est ensuite coupée par les avenues Jean Jaurès et Maurice Maeterlinck.

L'artère se situe dans le quartier dit Monplaisir-Helmet, dont le plan de voiries dressé par l'ingénieur communal des Travaux Octave Houssa est approuvé en séance du Conseil communal du 03.11.1904 puis par l'arrêté royal du 21.04.1906, en même temps que ceux des trois autres nouveaux quartiers de Schaerbeek – Monrose, de Linthout et de la Vallée Josaphat. Ouverte dans le contexte de ce plan, la rue reprend toutefois le tracé d'un ancien chemin vicinal figurant déjà sur la carte dressée par Ferraris en 1777. Ce chemin, qui descendait vers la Senne, fut appelé Gemeynte weg, car il menait à la Gemeente, les prés communs où pouvait paître le bétail. Il fut également dénommé Peterstraat, sans doute car il bordait des biens appartenant à l'Hôpital Saint-Pierre, et rue du Lion, peut-être en référence à la statue de sphinx qui se trouvait à l'entrée de l'actuelle rue Auguste Snieders. La rue du Lion se prolongeait vers le chemin de fer et enjambait ce dernier. Notons qu'il existe actuellement, plus à l'est, une rampe du Lion, qui traverse le chemin de fer et rejoint une courte artère dénommée rue du Lion. Ces deux voies, situées sur le territoire de Bruxelles, ne correspondent cependant pas au tracé de l'ancien chemin.

Ayant conservé dans un premier temps le nom de rue du Lion, l'artère fut rebaptisée, comme d'autres rues du quartier, en hommage à l'un des protagonistes de l'Affaire Dreyfus. L'écrivain français Anatole France, de son vrai nom Jacques François Anatole Thibault (Paris, 1844 – La Bêchellerie-Saint-Cyr, 1924), reçut le Prix Nobel de littérature en 1921. La rue fut renommée peu après sa mort.

L'artère est majoritairement bâtie en deux phases. La première, de 1902 à 1914, voit s'ériger des maisons unifamiliales ou de rapport, de style néoclassique ou éclectique, tels le no43 (1907) et l'ensemble formé par les nos126 à 138 (1913). La seconde phase concerne des maisons et immeubles de rapport de styles éclectique, Art Déco ou moderniste, conçus entre 1922 et 1935. Du premier style, citons les nos103 à 107 (architecte Édouard Courtenay, 1922).

Rue Anatole France, maison du sculpteur J. Lecroart, architecte Joseph Diongre, 1910, élévation de la maison, ACS/Urb. 13-23 (1910).

Résidentielle, la rue compte aussi des bâtiments à vocation industrielle et à usage de bureaux. Il s'agit d'une part d'ateliers et d'annexes construits en fond de parcelle et d'autre part de quelques immeubles plus récents bâtis à front de rue et s'étendant en intérieur d'îlot. À l'angle de l'avenue Georges Rodenbach, plusieurs maisons furent démolies pour faire place à des immeubles abritant aujourd'hui des locaux communaux. Parmi elles, la maison avec atelier du sculpteur et médailleur Jean Lecroart, qui valut à son architecte, Joseph Diongre, une médaille d'or au Concours de façades de Schaerbeek de 1910-1911.

Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACS/Urb. 43: 13-43; 103: 13-103; 105: 13-105; 107: 13-107; 126 à 130: 13-126-130; 132, 134: 13-132-134; 136, 138: 13-138.
ACS/TP Infrastructure 94.
ACS/Bulletin communal de Schaerbeek, 1911, p. 650.
Maison des Arts de Schaerbeek/fonds local: «Helmet et Monplaisir», Aide-mémoire à l'usage des élèves de l'École normale et du personnel enseignant communal de Schaerbeek, 1974, pp.25, 34, 106, 121.

Ouvrages
DEKOSTER, J. A., Les rues de Schaerbeek, Bruxelles, 1981, pp. 49-50.
HEMMERYCKX, P., La ligne du temps au départ des cartes postales anciennes du quartier d'Helmet, syllabus non publié, 1987.
VAN SANTVOORT, L., Het 19de-eeuwse kunstenaarsatelier in Brussel (thèse de doctorat, section Histoire de l'Art et Archéologie), VUB, Bruxelles, 1995-1996, 1911/4.

Cartes / plans
FERRARIS, J. J. F., Carte de Cabinet des Pays-Bas autrichiens et de la Principauté de Liège, 1777.
HOUSSA, O., Plan no3. Aménagement des quartiers Mon Plaisir et Helmet, 11.04.1904 (ACS/TP).

Sites internet
Petites histoires des rues de Schaerbeek