Typologie(s)

maison unifamiliale ou de rapport (indéterminé)

Intervenant(s)

Styles

Éclectisme
Néo-Louis XVI

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Schaerbeek (Apeb - 2010-2015)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2012-2013

id

Urban : 21854
voir plus

Description

Ensemble de deux maisons différenciées, conçues pour un même propriétaire, 1912.

Elles se situent au sein d'une enfilade particulièrement cohérente d'immeubles pour la plupart de style éclectique, allant du no 8-9 au no 67.

Rez-de-chaussée en pierre bleue. Logette (no35) ou oriel (no36) de plan trapézoïdal, sous terrasse à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fonteFer riche en carbone, moulé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des colonnettes, des cache-boulins. Contrairement au fer forgé, la fonte est cassante et résiste mal à la flexion.. Corniches conservées, à toupies.

Au no35, élévation de style éclectique, de composition asymétriqueDans l'inventaire, une façade est dite de composition asymétrique lorsqu’elle compte deux travées inégales. À Bruxelles, ce type de façade s’élève souvent sur trois niveaux. La travée principale est d’ordinaire mise en évidence par un ressaut, par un ou plusieurs balcons et par un décor plus élaboré. Les caves, d’ordinaire à demi enterrées, se marquent en façade par un soubassement élevé.. Rez-de-chaussée à bossages. Étages en briques claires rehaussées de briques orange et de pierre bleue. Fenêtres jumelles au rez-de-chaussée. Logette sous toit à pans. Porte vitrée en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage. et châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. conservés.

Au no36, élévation de style éclectique d'inspiration Louis XVILe style néo-Louis XVI se développe à partir de 1910 environ. Il reprend des éléments typiques du néoclassicisme contemporain du règne de Louis XVI : noeud de ruban, médaillons ovales, lauriers, faisceau de licteurs, etc., différant légèrement du projet, de trois niveaux sous toiture mansardée. Façade en simili-pierreEnduit dont la couleur et la texture imitent la pierre de manière très convaincante, avec généralement des joints factices remplis de mortier gris. blanche rehaussée de pierre bleue. Travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. unique aux étages, traitée en oriel. Lucarne passanteUne lucarne est dite passante lorsqu'elle est située dans le plan de la façade et interrompt la corniche ou l’entablement terminal du bâtiment. à frontonCouronnement de forme triangulaire ou courbe, à tympan et cadre mouluré formé de corniches.. FestonsDécor figurant une guirlande de fleurs, de feuilles ou d’étoffes, pendant en forme d'arc., chutesBouquet pendant de fleurs ou de fruits. de feuilles, pointes de diamantBossage comptant plusieurs facettes, comme la pointe d’un diamant. et besantsOrnement sculpté sphéroïde ou en forme de disque.; sous le frontonCouronnement de forme triangulaire ou courbe, à tympan et cadre mouluré formé de corniches., ornement en cuir découpé à tête de lion flanqué de dragons. Porte conservée; châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. remplacés.

Sources

Archives
ACS/Urb. 35: 20-35; 36: 20-36.