L'avenue Gustave Latinis est une longue artère courant parallèlement au boulevard Lambermont. Elle y débute à hauteur de la rue Guillaume Kennis pour le rejoindre, en formant une courbe, à hauteur de l'avenue Chazal. Sur son parcours, l'avenue rencontre la rue Armand De Roo, les avenues des Glycines, des Capucines, des Héliotropes et des Jacinthes, l'allée des Freesias, la rue des Pensées et enfin l'avenue Charles Gilisquet.

L'artère se situe dans le quartier dit de la Vallée Josaphat, dont le plan de voiries dressé par l'ingénieur communal des Travaux Octave Houssa est approuvé par l'arrêté royal du 10.02.1902 puis définitivement par celui du 21.04.1906, en même temps que ceux des trois autres nouveaux quartiers de Schaerbeek – Monrose, de Linthout et Monplaisir-Helmet. Elle forme la limite est de ce que l'on nomme le quartier des Fleurs, composé des voiries inscrites dans la courbe du boulevard Lambermont, un quartier prévu dès l'origine comme une «cité-jardin» avec des habitations dotées d'un jardinet avant.

Les travaux de voirie de ce quartier sont effectués vers 1913, mais la Grande Guerre l'empêche de se couvrir de constructions. Érigé après le conflit, son bâti sera soumis au même règlement différentiel que celui édicté pour la création de la cité-jardin du quartier Terdelt, situé juste au nord du quartier des Fleurs. Adopté par le Conseil communal du 12.10.1920 et approuvé par l'arrêté royal du 25.02.1922, ce règlement prescrit devant les maisons une zone de jardinet non aedificandi, clôturée par une haie vive ou un grillage en bois ou fer. Avenue Latinis, la zone de recul prévue ne sera finalement maintenue qu'à partir de quelques numéros avant l'avenue des Glycines, jusqu'à la rue des Pensées côté impair et à l'avenue Charles Gilisquet côté pair. En cause, la présence, dans les deux premiers tronçons et dans le dernier, de maisons conçues entre 1911 et 1914 à front de rue, dont les nos27 (1914), 29 (1914) et 31 (architecte Jules Gunst, 1913).

Attribuée en séance du Collège communal du 10.11.1911, la dénomination de l'avenue honore Gustave Joseph Ghislain Latinis (Braine-le-Château, 1847 – Schaerbeek, 1925), qui fut conseiller communal puis échevin à Schaerbeek.

Avenue Gustave Latinis 15 à 11 (photo 2012).

Outre les quelques maisons, de style éclectique, érigées avant la Grande Guerre, l'artère est essentiellement bâtie en deux phases: dans les années 1920 et 1930, puis dans les années 1950 et 1960. Il s'agit de maisons bourgeoises, d'immeubles de rapport et à appartements, certains à rez-de-chaussée commercial. Les styles éclectique, Beaux-Arts et Art Déco dominent avant la Seconde Guerre mondiale et le modernisme après-guerre. De style Art Déco, citons les nos1-3 (architecte Georges Huygens, 1933), 5-7 (architecte Clément Degraeve, 1933), 79 (architecte J. Van Den Eng, 1935), 103 (architecte E. Schmidt, 1937), ainsi que l'ensemble formé par les nos145 à 149 (architecte Ernest Clasens, 1931-1932). De style Beaux-Arts, pointons les nos11 à 15 (architecte Maurice Delcuve, 1924). À l'angle de l'avenue Gilisquet, au no144, est érigé un immeuble à appartements moderniste de 1956 (architecte Michel Henrard). Au no100 se trouve l'un des bâtiments de l'école maternelle et primaire Hendrik Conscience (architecte A. Jonniaux, 1971). À l'angle de l'avenue des Glycines, se dresse l'église Sainte-Suzanne, de style Art Déco, conçue de 1925 à 1928 par l'architecte Jean Combaz (voir no50).
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACS/Urb. 1-3: 127-1-3; 5-7: 127-5-7; 11 à 15: 127-11-13-15; 27: 127-27; 29: 127-29; 31: 127-31; 79: 127-79; 100: 127-100; 103: 127-103; 144: 127-144; 145: 127-145; 147: 127-147; 149: 127-149.
ACS/TP.
ACS/TP Infrastructure 222, 229, 390.
Maison des Arts de Schaerbeek/fonds local.

Ouvrages
FISCHER, F., Notice sur les grands travaux de Schaerbeek (Premier Congrès international et Exposition comparée des Villes), Bruxelles, Imprimerie Ferdinand Denis, 1913, p. 12 in: Bulletin communal de Schaerbeek, 1913, p. 438.

Cartes / plans
HOUSSA, O., Plan no4. Boulevard de ceinture – Vallée de Josaphat, 09.1904 (ACS/TP).