Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

Théodore PETERSarchitecte1930

Styles

Modernisme

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Inventaire d'urgence du patrimoine architectural de l'agglomération bruxelloise (Sint-Lukasarchief 1979)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Schaerbeek (Apeb - 2010-2015)

Recherches et rédaction

2010-2012

id

Urban : 20823
voir plus

Description

À l'angle de la rue du Saphir, maison moderniste avec entrepôt, conçue par l'architecte Th. Peters pour le négociant en tissus Alexandre Eekman, millésimée «1930» sur l'angle.

Comme le commémore une plaque de pierre bleue, la famille Eekman, qui entra dès 1940 en résistance contre les nazis, hébergea dans la maison des réfugiés antifascistes.

Immeuble de trois niveaux sous toit plat à large débord. Trois façades: deux à front des voiries et celle de l'angle à trois pans rentrants. ÉlévationDessin à l'échelle d'une des faces verticales d’un édifice. Par extension, façade d'un bâtiment ou ensemble de ses façades. en briques rouges, dressées au niveau des linteauxÉlément rectiligne d’un seul tenant, en pierre, bois, béton ou métal, couvrant une baie.. SoubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. des façades à rue et du muret en moellonsPierres grossièrement équarries mises en œuvre dans une maçonnerie. de grèsTerre cuite de texture serrée, légèrement vitrifiée, glaçurée ou non. Le grès désigne également une famille de pierres composées de silice. vert.
Au premier étage, à l'angle, longue terrasse soutenue par deux piliersSupport vertical de plan carré. flanquant l'entrée axiale, et limitée latéralement par deux saillies en éperon. Dernier étage bordé par une galerie se prolongeant, côté rue du Saphir, en une terrasse à pergola. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. remplacés selon un modèle ancien.
L'angle est précédé d'un jardinet clos d'un muret à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. tubulaire, remplaçant le tube en fer et le vantailLe mot vantail désigne le battant d’une porte ou d’une fenêtre. de bois d'origine.

Intérieur. Immeuble organisé autour d'un hall d'entrée pentagonal, avec escalier. Au rez-de-chaussée, bureaux et entrepôt (côté rue du Saphir), communiquant avec le garage (côté avenue Plasky). Espaces de vie situés aux étages, le deuxième étant également occupé par un atelier de photographie.

Sources

Archives
ACS/Urb. 241-30, 88-179.

Ouvrages
PUISSANT, J., «Eekman Johanna, dite Moeke (1897-1960)», in: GUBIN, É. (dir), Dictionnaire des femmes belges. XIXe et XXe siècles, Éditions Racine, Bruxelles, 2006, pp. 235-236.

Arbres remarquables à proximité