Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

Georges VERLANTarchitecte1911

Styles

Éclectisme

Inventaire(s)

  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Schaerbeek (Apeb - 2010-2015)

Recherches et rédaction

2013-2014

id

Urban : 22674
voir plus

Description

Maison bourgeoise de style éclectique, signée et millésimée entre les deux premiers niveaux «(architecte) G(eorges). VERLANT / 1911». Elle obtient la médaille de bronze au Concours de façades de 1911-1912 organisé par la Commune de Schaerbeek.

Elle se situe au sein d'une enfilade particulièrement cohérente d'immeubles, s'étendant du no68 au no108.

Façade en briques rouges, rehaussée de pierre blanche. ÉlévationDessin à l'échelle d'une des faces verticales d’un édifice. Par extension, façade d'un bâtiment ou ensemble de ses façades. de trois niveaux, à trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. aux étages, les latérales très étroites. Au rez-de-chaussée, deux baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. égales à deux meneauxÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. et traverseÉlément horizontal divisant une baie ou pièce horizontale d'une menuiserie.: une fenêtre et la porte, précédée d'un large escalier à perronEmmarchement extérieur devançant la porte d’entrée d’un bâtiment. de plan cintré sous lequel prend place une entrée de service. Bow-windowDe l’anglais bow (arc dans le sens d’arqué, courbé) et window (fenêtre). Le bow-window apparaît avec l’Art nouveau. Il s’agit d’un élément en surplomb qui s’intègre par son plan cintré à la façade. Il se différencie de la logette, d’ordinaire de plan rectangulaire et qui paraît appliquée sur la façade. Le bow-window peut occuper plusieurs niveaux. sous terrasse à désÉléments de pierre de section sensiblement carrée ou rectangulaire, disposés généralement aux angles d’un balcon. devançant deux étroites portes-fenêtres. Corniche de bois entre deux longs pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. à amortissementAmortissement. Élément décoratif placé au sommet d’une élévation.Amorti. Sommé d'un amortissement. de pierre. Rampes de l'escalier et garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage.. Porte principale conservée, porte de service et châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. remplacés. Grille du jardinet à motifs de cercles conservée, à deux piliersSupport vertical de plan carré. de pierre.

Sources

Archives
ACS/Urb. 87-82.
ACS/Bulletin communal de Schaerbeek, Rapport sur la situation de l'Administration, exercice 1911-1912, 1912, pp. 138-139.

Ouvrages
COMMUNE DE SCHAERBEEK, Concours de façades, manuscrit conservé au fonds local de la Maison des Arts de Schaerbeek.

Périodiques
Album de la Maison Moderne, 4e année, pl. 23.

Arbres remarquables à proximité