Typologie(s)

maison bourgeoise
atelier d'artiste

Intervenant(s)

Gaspard DEVALCKarchitecte1903

INCONNU - ONBEKEND1909

Styles

Éclectisme

Inventaire(s)

  • Inventaire d'urgence du patrimoine architectural de l'agglomération bruxelloise (Sint-Lukasarchief 1979)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Schaerbeek (Apeb - 2010-2015)

Recherches et rédaction

2010-2012

id

Urban : 20371
voir plus

Description

Maison bourgeoise de style éclectique, architecte Gaspard Devalck, 1903. En 1909, un atelier de statuaire d'un niveau sous toiture mansardée y est accolé à droite. En 1922, celui-ci est surhaussé d'un étage aveugleUn élément est dit aveugle lorsqu’il est dénué d’ouverture. Une baie aveugle est un élément construit sans ouverture, imitant une porte ou une fenêtre. à usage de galerie de tableaux, sous toit en bâtièreToit à deux versants. à lanterneau, avec transformation de la façade (entrepreneur E. Hofman). L'étage est percé d'une fenêtre en 1960.

La maison débute une enfilade particulièrement homogène d'immeubles de même style se clôturant au no57.

Élévation de composition asymétriqueDans l'inventaire, une façade est dite de composition asymétrique lorsqu’elle compte deux travées inégales. À Bruxelles, ce type de façade s’élève souvent sur trois niveaux. La travée principale est d’ordinaire mise en évidence par un ressaut, par un ou plusieurs balcons et par un décor plus élaboré. Les caves, d’ordinaire à demi enterrées, se marquent en façade par un soubassement élevé., comptant à l'origine trois niveaux en travée principaleTravée la plus large de l’élévation, marquée par un ressaut et une décoration plus abondante. Les façades de composition asymétrique comportent d'ordinaire une travée principale. et seulement deux en travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d'entrée, sous toit en bâtièreToit à deux versants.. Surhausse et toiture mansardée de 1909. Façade en briques, rehaussée de pierre bleue. Oriel rectangulaire de pierre sous terrasse à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fonteFer riche en carbone, moulé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des colonnettes, des cache-boulins. Contrairement au fer forgé, la fonte est cassante et résiste mal à la flexion. devançant deux portes-fenêtres jumelles. PilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. pour les meneauxÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. de l'oriel et certains piédroitsLes piédroits sont les éléments verticaux latéraux de l’encadrement d’une baie, portant son couvrement., ainsi qu'au dernier niveau en travée principaleTravée la plus large de l’élévation, marquée par un ressaut et une décoration plus abondante. Les façades de composition asymétrique comportent d'ordinaire une travée principale.. LucarnesOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. de menuiserieÉléments de bois relevant de l’art du menuisier. Pour une façade, le mot peut désigner les portes, les châssis, les éventuelles logettes et la corniche. Par extension, le terme désigne également l'huisserie métallique et en PVC.. HuisserieMenuiseries qui s’ouvrent et se ferment, c’est-à-dire les portes et les fenêtres. Par extension, le terme désigne également les fenêtres à châssis dormants. conservée : châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. à imposteUn élément dit en imposte se situe à hauteur du sommet des piédroits. Imposte de menuiserie ou jour d’imposte. Ouverture dans la partie supérieure du dormant d’une menuiserie. à petits-bois, porte à grilles intégrant les initiales du commanditaire et jourOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. d'imposteUn élément dit en imposte se situe à hauteur du sommet des piédroits. Imposte de menuiserie ou jour d’imposte. Ouverture dans la partie supérieure du dormant d’une menuiserie. à vitraux floraux. Barres d'appuiPetit garde-corps de faible hauteur et non saillant, compris dans l’embrasure d’une fenêtre. en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage.. Grille du jardinet supprimée.

En fond de parcelle, bâtiment d'un niveau à pignon à gradinsPignon dont les rampants sont étagés en escalier, à la manière de gradins., conçu en 1904.

Sources

Archives
ACS/Urb. 49-31-41, 49-41.

Arbres remarquables à proximité