Typologie(s)

maison d’architecte

Intervenant(s)

Paul GILSONarchitecte1902

Styles

Éclectisme

Inventaire(s)

  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Saint-Josse-ten-Noode (DMS-DML - 1994-1997)

Recherches et rédaction

1993-1995

id

Urban : 10668
voir plus

Description

Maison personnelle de l'arch. P. GILSON construite en 1902, lui servant à la fois d'habitation privée et de bureau.

Façade en briques jaunes, d'une composition asymétriqueDans l'inventaire, une façade est dite de composition asymétrique lorsqu’elle compte deux travées inégales. À Bruxelles, ce type de façade s’élève souvent sur trois niveaux. La travée principale est d’ordinaire mise en évidence par un ressaut, par un ou plusieurs balcons et par un décor plus élaboré. Les caves, d’ordinaire à demi enterrées, se marquent en façade par un soubassement élevé. de deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. sur deux ou trois niveaux sur cave hauteSous-sol à demi enterré, surélevant le rez-de-chaussée.. La travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. de g. est délimitée par la porte d'entrée et deux ouvertures rect. superposées sous une arcature commune et sur appuiAppui de fenêtre. Élément d’ordinaire en pierre, limitant une baie vers le bas. géométrique en pierre bleue. Porte rect. accostée d'étroites fenêtres latérales à petits-bois et inscrite dans une embrasureEspace intérieur d’une baie. en plein cintreUn élément est dit en plein cintre lorsqu’il est cintré en demi-cercle. ; montants travaillés et larmierMouluration horizontale qui présente un canal creusé dans sa partie inférieure, servant à décrocher les gouttes d’eau afin d’éviter leur ruissellement sur la façade. Le larmier isolé possède un chanfrein comme moulure supérieure. Le larmier constitue l'un des éléments de la corniche. sur entablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne. en pierre bleue. BaieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. semi-circulaire en dessus de porteUne fenêtre est dite en dessus de porte lorsqu’elle surmonte une porte sans être directement en contact avec elle : la porte est séparée de la fenêtre par un petit pan de mur ou par un entablement ; porte et fenêtre possèdent chacune un encadrement propre. compartimentée par des petits-bois rayonnants. La travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. de dr. s'organise autour d'une logette en bois de plan trapézoïdal, inscrite dans une embrasureEspace intérieur d’une baie. sous linteauÉlément rectiligne d’un seul tenant, en pierre, bois, béton ou métal, couvrant une baie. et surplombant la fenêtre de cave précédée d'une grille en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage.. À l'étage, porte-fenêtre et balcon sur consolesPièce de pierre, de bois ou de métal partiellement engagée dans un mur et portant un élément en surplomb. La console se distingue du corbeau par ses dimensions plus grandes et par le fait qu’elle s’inscrit grosso modo dans un triangle rectangle. La console désigne également des éléments non porteurs, mais apparentés d’un point de vue formel à une console. à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en ferronnerieÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux.. Au-dessus de la corniche en bois à modillonsÉléments décoratifs de forme quelconque, répétés sous une corniche., large lucarneOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres..

À l'intérieur, hall d'entrée et escalier de marbre menant au bel étage. Boiseries - portes, escalier menant aux étages - en pitchpin. Les portes sont surmontées de corniches à décor de feuilles de laurier. Plafond peint «à l'italienne», partiellement caché aujourd'hui par un faux plafond.

Sources

Archives
ACSJ/Urb./TP 6307 (1902).

Arbres remarquables à proximité