Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

Fr. SANDERSentrepreneur1892

Styles

Éclectisme
Néogothique

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Saint-Josse-ten-Noode (DMS-DML - 1994-1997)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

1993-1995

id

Urban : 10666
voir plus

Description

Maison étroite de style éclectique d'inspiration néogothiqueLe style néogothique (à partir de 1860 environ) est une tendance architecturale mettant à l’honneur les formes ogivales et verticales issues du moyen-âge gothique. Le style néo-Tudor s’inspire plus particulièrement du style gothique teinté de Renaissance qui fleurit en Angleterre sous le règne des Tudors. construite sur les plans de 1892 de l'entrepreneur F. SANDERS.

Bâtière percée perpendiculairement par une large lucarneOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. à pignonPartie supérieure d’un mur-pignon, parallèle aux fermes de charpenterie, correspondant à la hauteur du comble. Il possède des rampants de formes variées : droits, chantournés, etc. à rampants droits. ÉlévationDessin à l'échelle d'une des faces verticales d’un édifice. Par extension, façade d'un bâtiment ou ensemble de ses façades. comportant deux niveaux sur soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. de pierre bleue percé d'ouvertures de cave. Trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. étroites au r.d.ch. et deux à l'étage, s'inscrivant sous un arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. brisé en lancette. Façade de briques scandée par des bandes enduites. R.d.ch. percé de fenêtres à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en anse de panierUn élément est dit en anse de panier lorsqu’il est cintré en demi-ovale. dont le tympanEspace, décoré ou non, circonscrit par un fronton ou un arc de décharge. est orné d'une tête de satyre et de motifs végétaux italianisants stuqués. Éléments identiques au-dessus de la baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. surmontant la porte à un vantailLe mot vantail désigne le battant d’une porte ou d’une fenêtre. à panneaux répétant le motif de l'arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. brisé. ClefsClaveau central d’un arc ou d’une plate-bande. Il s’agit d’un élément architectonique. Le terme s'utilise également pour des éléments purement décoratifs qui évoquent une clef à rôle structurel. faisant office de consolesPièce de pierre, de bois ou de métal partiellement engagée dans un mur et portant un élément en surplomb. La console se distingue du corbeau par ses dimensions plus grandes et par le fait qu’elle s’inscrit grosso modo dans un triangle rectangle. La console désigne également des éléments non porteurs, mais apparentés d’un point de vue formel à une console. servant de base aux pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. saillants soutenant l'arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. brisé du pignonPartie supérieure d’un mur-pignon, parallèle aux fermes de charpenterie, correspondant à la hauteur du comble. Il possède des rampants de formes variées : droits, chantournés, etc.. Au 2e niveau, fenêtres à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. brisé et tympanEspace, décoré ou non, circonscrit par un fronton ou un arc de décharge. orné de putti appuyés contre un médaillonCartouche rond ou ovale. contenant les inscriptions à dr. «Anno» et à g. «1892». RegistreAlignement horizontal de baies sur un pignon. supérieur percé en son centre par une petite baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. brisé. Décor d'ancresPièce métallique apparente ou noyée dans l’enduit de façade, fixée à l’extrémité d’un tirant en fer pour solidariser les murs et les planchers. Il existe des ancres purement décoratives, non reliées à des tirants. et pinacleAmortissement élancé de plan carré ou polygonal. à flèche.

Sources

Archives
ACSJ/Urb./TP (1892).

Arbres remarquables à proximité