Typologie(s)

rez-de-chaussée commercial
maison ou immeuble de rapport

Intervenant(s)

Henri GODSDEELarchitecte1911

Styles

Éclectisme

Recherches et rédaction

1993-1995

id

Urban : 10897
voir plus

Description

À l'angle de la rue Hydraulique, maison en double corpsUn bâtiment est dit en double corps lorsqu'il présente, au rez-de-chaussée, deux rangées de pièces séparées par un couloir axial. de style éclectique, à usage mixte de commerce et d'habitation, construite en 1911 d'après les plans de l'arch. H. GODSDEEL.

Quatre niveaux, trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. r. des Deux Églises, quatre, de largeur inégale et niveaux décalés, r. Hydraulique. Sur un soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. de pierre bleue, façade en brique rythmée par les bandes de pierre d'Euville et de briquettesLes briquettes sont des plaques de terre cuite, de faible épaisseur, imitant des briques, appliquées sur une façade pré-existante. Elles ne sont pas, en principe, utilisées pour des constructions neuves, mais plutôt pour des rénovations qui visent à donner l’aspect d’une maçonnerie de briques de parement à une façade existante. blanches soulignant les baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement..

R. des Deux Églises, devanture commerciale à revêtement de carreaux de céramique aménagée en 1934 par l'arch. Georges DE RAU. Aux étages, successivement balcon continuUn élément est dit continu s’il règne sur toute la largeur de l’élévation ou sur plusieurs travées., balcon axial sur consolesPièce de pierre, de bois ou de métal partiellement engagée dans un mur et portant un élément en surplomb. La console se distingue du corbeau par ses dimensions plus grandes et par le fait qu’elle s’inscrit grosso modo dans un triangle rectangle. La console désigne également des éléments non porteurs, mais apparentés d’un point de vue formel à une console. et balconnet devant les baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement., toutes en anse de panierUn élément est dit en anse de panier lorsqu’il est cintré en demi-ovale. et inscrites en creux.

R. Hydraulique, au r.d.ch. large vitrine à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en anse de panierUn élément est dit en anse de panier lorsqu’il est cintré en demi-ovale., partiellement obstruée, baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. aveuglesUn élément est dit aveugle lorsqu’il est dénué d’ouverture. Une baie aveugle est un élément construit sans ouverture, imitant une porte ou une fenêtre. aux étages ; travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d'accès comprenant une porte à deux vantauxLe mot vantail désigne le battant d’une porte ou d’une fenêtre. vitrée et à petits-bois, surmontée d'un oriel sur trois niveaux, de plan massé et sur cul-de-lampe, percé de petites ouvertures ; à g., au r.d.ch., porte et vitrine étroite dont les joursOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. ont été obstrués, larges baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. aux étages. FriseBande horizontale, décorée ou non, située au milieu de l’entablement. Par extension, suite d’ornements en bande horizontale. d'arceaux sous la corniche à denticules et modillonsÉléments décoratifs de forme quelconque, répétés sous une corniche.. Sur le plan, toutes les baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à fenestrage à petits-bois.

Sources

Archives
ACSJ/Urb./TP 8175 (1911).