Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

D. FACHarchitecte1901

Styles

Éclectisme
Néo-Renaissance flamande

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Saint-Josse-ten-Noode (DMS-DML - 1994-1997)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

1993-1995

id

Urban : 10246
voir plus

Description

Deux maisons éclectiques d'inspiration Renaissance flamande, construites en 1901 sur des plans de l'arch. D. FACH pour la Société civile immobilière de la pl. Bossuet.

Constituent un ensemble avec les maisons de cette place et les nos 21 à 37 de la r. du Mérinos.

Deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. de largeur inégale chacune et trois niveaux sur caves hautesSous-sol à demi enterré, surélevant le rez-de-chaussée. séparés par des bandeauxÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade.. Façades de brique rouge rayées de bandes de brique blanche et rehaussées d'éléments décoratifs de pierre bleue et blanche. SoclesMassif surélevant un support ou une statue. de pierre bleue à bossages rustiques au no 88, à refendsLe refend est un canal dans un parement, accusant ou simulant le tracé de joints d'un appareil à bossages. au no 90, et percés de fenêtres de cave jumelées. Travée d'honneurTravée principale d’un immeuble particulièrement fastueux. du no 88 marquée par un oriel au let (act. en plastique) et couronnée par une lucarneOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. frontonCouronnement de forme triangulaire ou courbe, à tympan et cadre mouluré formé de corniches.. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. rect. - avec tympanEspace, décoré ou non, circonscrit par un fronton ou un arc de décharge. en plein cintreUn élément est dit en plein cintre lorsqu’il est cintré en demi-cercle. orné de reliefs en pierre de France au 2e étage du no 88 - en anse de panierUn élément est dit en anse de panier lorsqu’il est cintré en demi-ovale. ou surbaissées et soulignées d'une archivolteMouluration disposée sur le front de l’arc. Le corps de moulures qui compose l’archivolte est de faible ampleur, moins complexe que celui de la corniche. au 1er étage du no 90. Portes à encadrement de pierre bleue avec fenêtres carrées en dessus de porteUne fenêtre est dite en dessus de porte lorsqu’elle surmonte une porte sans être directement en contact avec elle : la porte est séparée de la fenêtre par un petit pan de mur ou par un entablement ; porte et fenêtre possèdent chacune un encadrement propre.. Corniches à mutulesModillons de l’ordre dorique. Éléments décoratifs en forme de dé assez plat, répétés sous une corniche.. MenuiserieÉléments de bois relevant de l’art du menuisier. Pour une façade, le mot peut désigner les portes, les châssis, les éventuelles logettes et la corniche. Par extension, le terme désigne également l'huisserie métallique et en PVC. du no 90 d'origine.

Sources

Archives

ACSJ/Urb./TP 6028, 6029 (1901).

Arbres remarquables à proximité