À l'intersection des r. de Lausanne et de Neufchâtel, place résultant du démembrement de la propriété du baron Alfred Bouvier (1837-1921), avocat et diplomate, qui céda ce terrain à la commune (voir r. de Lausanne).

La place est formée par un ensemble d'immeubles à appartements identiques, conçus entre 1955 et 1958 par les arch. Roger Dejeneffe et Joseph Thomas et caractéristiques du style moderniste de l'après-guerre. Comprenant pour la plupart huit niveaux, les façades sont en pierre reconstituée sur soubassement en pierre bleue. Au r.d.ch., portes piétonnes et de garage. Étages jouant d'une travée à l'autre sur des oriels et des enfilades de balcons. Les immeubles aux extrémités sont de moindre hauteur (six niveaux) pour permettre le raccord visuel avec le bâti moins élevé des rues adjacentes. Les immeubles portent chacun le nom d'une ville suisse. À noter, la présence d'un vaste bas-relief au no 1, représentant une allégorie de la Suisse.

Square Baron Alfred Bouvier 1, détail du bas-relief représentant une allégorie de la Suisse (photo 2004).
Square Baron Alfred Bouvier 1, détail du bas-relief représentant une allégorie de la Suisse (photo 2004).

Au centre de la place se trouve une œuvre du sculpteur Marnix D'Haveloose : le buste d'Arthur de Greef (1862-1940), compositeur et pianiste célèbre, cousin d'Alfred Bouvier, qui avait élu domicile ch. de Charleroi au no 226.

Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACSG/Urb. 1 : 125 (1955) ; 2 : 126 (1955) ; 3 : 127 (1955) ; 4 : 105 (1957) ; 5 : 88 (1958) ; 6 : 102 (1958).
Collection cartes postales Dexia Banque.
AAM/Fonds Roger Dejeneffe.