La rue Defacqz traverse les territoires de Bruxelles, Ixelles et Saint-Gilles. Rectiligne et perpendiculaire à l'avenue Louise, elle relie l'avenue à la place Paul Janson. Les nos 1 et 2 à 24, composant le tronçon entre l'avenue Louise et la rue de Livourne, se situent sur le territoire de Bruxelles.

La rue Defacqz adopte son tracé définitif par l'arrêté royal du 26.02.1868 modifiant l'arrêté royal du 20.02.1864 qui fixe le plan général d'alignement pour l'ouverture de rues et places sur le territoire compris entre l'avenue du Bois de La Cambre et les chaussées de Waterloo et de Charleroi, dessiné par l'inspecteur-voyer Victor Besme, soit le quartier dit Tenbosch.

Le 1er tracé recouvrait l'ancien chemin des Prairies (Hoeyweg), qui prolongeait la rue du Beau Site. Ce chemin reliait deux anciens lieux-dits de l'Arbre Bénit, l'un situé au carrefour de la rue Defacqz et de la rue Veydt, l'autre situé au carrefour de la rue du Beau Site, de la Vanne et de l'actuelle rue de l'Arbre Bénit. Ce tracé a ensuite été modifié pour rejoindre l'avenue Louise de façon perpendiculaire. Les deux arbres bénits furent sacrifiés lors des chantiers d'alignement des nouvelles voiries.

En séance du Conseil communal de Bruxelles du 23.11.1866, la rue est baptisée en l'honneur d'Eugène Defacqz (1797-1871), franc-maçon, jurisconsulte, premier président de la Cour de Cassation, qui possédait une maison de campagne non loin.

À l'origine, le bâti est essentiellement constitué de maisons bourgeoises, d'inspiration néoclassique et éclectique polychrome, édifiées à partir de 1870 jusque dans le milieu des années 1880. Du côté impair, un vaste hôtel particulier de 1865, de style néo-Renaissance italienne, formait l'angle avec l'avenue Louise. De l'autre côté, un vaste immeuble de rapport de style éclectique, au r.d.ch. commercial, se signalait par une tourelle (architecte L. Vanroy, 1886). À noter aussi, la présence de l'hôtel Wielemans de l'architecte Adrien Blomme (voir no 14). Par ailleurs, la rue Defacqz est soumise au plan particulier d'aménagement (PPA) approuvé par l'arrêté royal du 07.07.1970, portant sur l'avenue Louise et ses rues adjacentes. Suite à des destructions massives, des modifications importantes des gabarit ont été opérées, côté impair, par la construction en 1952 d'un immeuble de bureaux qui occupe la totalité du tronçon sur Bruxelles (no 1) et, côté pair, par la construction en 1963 du complexe et de la tour Louise (voir no 2-6).
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
AVB/TP 1 : 14505 (1865), 64681 (1952) ; 2 rue Defacqz et 145 avenue Louise : 2670 (1886).
AVB/Bulletin communal de Bruxelles, II, 1866, p. 598.
ACI/TP Historique des rues (1925).

Ouvrages
DUQUENNE, X., L'avenue Louise à Bruxelles, Xavier Duquenne éd., Bruxelles, 2007.
GUILLAUME, A., MEGANCK, M., Atlas du sous-sol archéologique de la Région de Bruxelles : Bruxelles-Quartier Louise, Région de Bruxelles-Capitale - Musées Royaux d'Art et d'Histoire, Bruxelles, sous presse, p. 4.