Typologie(s)

hôtel particulier
dépendances
atelier (artisanat)

Intervenant(s)

INCONNU - ONBEKEND1866-1900

Styles

Néoclassicisme

Recherches et rédaction

2013-2014

id

Urban : 23299
voir plus

Description

Hôtel particulier de style néoclassique, érigé dans le troisième tiers du XIXe siècle et transformé en 1911.

Élévation de quatre travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. égales et deux niveaux sous toiture mansardée à l'origine. En 1911, ajout d'un troisième niveau et placement d'un balcon axial continuUn élément est dit continu s’il règne sur toute la largeur de l’élévation ou sur plusieurs travées. en remplacement de deux garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre.. Rez-de-chaussée à refendsLe refend est un canal dans un parement, accusant ou simulant le tracé de joints d'un appareil à bossages., percé d'une porte piétonne et d'une cochère, la première résultant de la transformation d'une fenêtre en 1927 (architecte J.-B. Tilman). Portes-fenêtres sous frontonCouronnement de forme triangulaire ou courbe, à tympan et cadre mouluré formé de corniches.. Garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. galbé en fonteFer riche en carbone, moulé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des colonnettes, des cache-boulins. Contrairement au fer forgé, la fonte est cassante et résiste mal à la flexion.. Corniche, porte piétonne et contrevents brisés du rez-de-chaussée conservés.

L'hôtel est implanté sur une vaste parcelle coudée, bâtie à l'arrière d'un atelier (transformé), auquel s'ajoutent des annexes en 1931 (architecte J.-B. Tilman), certaines à usage de «séchoir».

Sources

Archives
AVB/TP Laeken 1664 (1911), 52478 (1927), 41296 (1931-1933), 59768 (1945), 70413 (1948), 70436 (1949).

Arbres remarquables à proximité