Place située à l'intersection de l'av. Paul-Henri Spaak, de la r. de Fiennes, de l'av. Clémenceau, de la r. Limnander, du bd Jamar et de la r. de l'Argonne.

Elle rend hommage à Jules Bara (1835-1900), homme politique libéral et avocat, ministre de la Justice de 1864 à 1870 et de 1878 à 1884.

Seul le sud-est de la place se trouve sur Saint-Gilles, le reste se situe sur la commune d'Anderlecht ; la frontière naturelle entre ces deux communes est la Senne qui coule sous la place, canalisée depuis 1955 (voir r. de France). Conçu suivant le plan d'ensemble du quartier de Cureghem, dressé par Victor Besme, son tracé est ratifié par les AR des 27.01.1864 et 18.05.1872. Un rond-point occupe le centre de la place polygonale, probablement aménagé lors des travaux de voûtement de la Senne dans les années 1950.

Sur Saint-Gilles (soit les nos 18 à 25), le bâti se composait de sept maisons d'allure néoclassique, construites dans le dernier quart du XIXe s. Elles furent démolies pour faire place à la Tour du Midi (voir av. Paul-Henri Spaak).

Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Affaire du Boulevard Jamar. Différend avec la Commune d'Anderlecht. Rapport du Collège au Conseil communal 20 octobre 1908, Commune de Saint-Gilles-lez-Bruxelles, 1908.