Typologie(s)

hôtel

Intervenant(s)

Adrien BLOMMEarchitecte1936

Yvan BLOMMEarchitecte1936

INCONNU - ONBEKEND1875

Styles

Éclectisme
Modernisme

Inventaire(s)

  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Saint-Gilles (DMS-DML - 1997-2004)

Recherches et rédaction

1997-2004

id

Urban : 3662
voir plus

Description

Conçu en 1875, il était constitué d'un vaste bâtiment en fond de parcelle, devancé par une cour bordée de deux étroites ailes s'avançant jusqu'à front de rue. La cour était fermée par une grille. Seul le bâtiment en retrait a conservé sa physionomie d'origine.

Il présente une élévation éclectique en briques, de huit travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. et cinq niveaux, le dern. en entablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne..

Les ailes à front de rue, à l'origine de deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. sous pignon à gradinsPignon dont les rampants sont étagés en escalier, à la manière de gradins., sont transformées en 1936, pour le compte de la Brasserie Wielemans-Ceuppens, par les arch. Adrien et Yvan Blomme. Les pignonsPartie supérieure d’un mur-pignon, parallèle aux fermes de charpenterie, correspondant à la hauteur du comble. Il possède des rampants de formes variées : droits, chantournés, etc. disparaissent et l'aile de dr. est rhabillée suivant une esthétique moderniste. La grille est supprimée et la cour est bâtie d'un volume d'un niveau à usage de brasserie. Celui présente une élévation scandée de colonnes de plan ovoïde, percée de baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. munies de châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. de chêne à division horizontale en imposteUn élément dit en imposte se situe à hauteur du sommet des piédroits. Imposte de menuiserie ou jour d’imposte. Ouverture dans la partie supérieure du dormant d’une menuiserie.. La façade est surlignée par un vaste auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. rectangulaire en verre et métal. Le complexe est actuellement à l'abandon.

Sources

Archives
ACSG/Urb. 3117 (1875), 216 (1936).
Collection cartes postales Dexia Banque.

Arbres remarquables à proximité