La rue du Mail est une longue artère rectiligne qui relie la rue de l'Aqueduc à la chaussée de Waterloo, en croisant les rues Américaine et du Prévôt.

Cette artère fait partie du quartier Tenbosch dont la création, prévue par le Plan général d'alignement pour l'ouverture de rues et places sur le territoire compris entre l'avenue du Bois de la Cambre et les chaussées de Waterloo et de Charleroi, est approuvée par l'arrêté royal du 20.02.1864.

La rue doit son nom au jeu voisin du croquet ou au maillet de forme cylindrique et à manche flexible servant à pousser une boule de buis. Par extension, le mail est une allée réservée au jeu du mail. Ce terme est aujourd'hui utilisé dans certaines villes pour désigner une promenade en milieu urbain.

Le bâti, édifié vers la fin XIXe siècle, se compose généralement d'habitations unifamiliales d'aspect assez ordinaire, souvent de petit gabarit. La plupart d'entre elles ont subi des transformations au fil des ans. Ce bâti est essentiellement marqué par l'éclectisme (voir les nos 99, 101, 103, 105), parfois d'inspiration Beaux-Arts (no 22, architecte Louis Puvrez, 1913) ou  Renaissance (no 24, architecte F. L. Poëls, 1907, surélévation de 1947), ainsi que par le néoclassicisme (voir nos 37, 39).

En son milieu, la rue est marquée par la présence du complexe de la Société D'Ieteren, dédié à l'automobile (voir no 50). Il occupe la majeure partie de l'îlot formé par les rues du Mail, Américaine, de Tenbosch et du Prévôt. Sa construction, entre 1962 et 1967, engendra la démolition de maisons éclectiques et néoclassiques qui dataient pour la plupart des environs de 1900. D'autres édifices soulignent aussi le caractère industriel de ce quartier où le secteur automobile domine depuis le début du XXe siècle, tel le no 17 à pignon cintré, ancien atelier automobile (1919). Au no 90-92, la manufacture de pianos Louis Desmet (1908) est un bel exemple d'architecture industrielle du début du siècle. Les bureaux et la salle d'exposition rue du Mail sont reliés aux ateliers situés chaussée de Waterloo no 496 (voir ce numéro).
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACI/TP Historique des rues (1925).
ACI/TP 1.
ACI/Urb. 17 : 219-17 ; 22 : 219-22 ; 24 : 219-24.

Ouvrages
Inventaire visuel de l'architecture industrielle à Bruxelles. Ixelles, AAM, Bruxelles, 1980-1982, fiche 63.