Cette courte artère rectiligne, légèrement pentue et parallèle à la ligne ferroviaire Bruxelles-Luxembourg, s'étend de la rue Gray à la rue du Château. La rue des Artisans y aboutit.

À l'origine, la rue des Deux Ponts est une petite route de campagne longeant le chemin de fer. Elle se situe dans le quartier du Verloren Hoek (Coin perdu) qui, à la fin du XIXe siècle, consiste en un enchevêtrement de ruelles et de cités. Dans le cadre de son assainissement, les rues des Deux Ponts et du Château sont élargies et pourvues d'égouts selon l'arrêté royal du 06.04.1893.

Le nom de la rue fait référence aux deux ponts situés à proximité, à savoir le viaduc de l'avenue de la Couronne et le pont de chemin de fer enjambant la rue Gray.

Le bâti de la rue, qui se dresse uniquement du côté pair, remonte aux années 1905-1907 et est constitué de maisons ouvrières et de quelques maisons bourgeoises de gabarit modeste, pour la plupart conçues par l'architecte Joseph Dierickx. Seuls le no4 et l'immeuble de logements sociaux (voir nos20 et 22) n'ont pas été conçus par l'architecte. Au bout de la rue, se trouvait autrefois une cité ouvrière dénommée Carré des Deux Ponts.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACI/TP Historique des rues (1925).
ACI/TP 98.