La rue de Florence est partagée entre les territoires de Bruxelles, Ixelles et Saint-Gilles. Rectiligne et perpendiculaire à l'avenue Louise, elle relie celle-ci à la rue Faider. Les nos 1 à 13 et 2 à 6, composant le tronçon entre l'avenue Louise et la rue de Livourne, se situent sur le territoire de Bruxelles.

La rue de Florence adopte son tracé définitif par l'arrêté royal du 20.02.1873 modifiant le plan de l'inspecteur-voyer Victor Besme et l'arrêté royal du 20.02.1864 qui fixe le plan général d'alignement pour l'ouverture de rues et places sur le territoire compris entre l'avenue du Bois de La Cambre et les chaussées de Waterloo et de Charleroi, soit le quartier dit Tenbosch.

La rue, initialement dénommée rue Drossart, reçoit le nom de rue de Florence en séance du Conseil communal de Bruxelles du 23.04.1872.

Sur le territoire de Bruxelles, les gabarits ont totalement été modifiés. Il ne reste pratiquement rien des maisons bourgeoises construites vers 1890. Côté pair, des immeubles des années 1950 à 1980 ont entièrement remplacé les premières constructions. Côté impair, l'enfilade des habitations bourgeoises initiales a été fortement adaptée pour devenir un complexe de bureaux et de commerces. La rue de Florence est soumise au plan particulier d'aménagement (PPA) approuvé par l'arrêté royal du 07.07.1970, portant sur l'avenue Louise et ses rues adjacentes. À noter, à l'angle de la rue de Livourne, l'hôtel Otlet de style Art nouveau par l'architecte Octave Van Rysselberghe (voir no 13).
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
AVB/Bulletin communal de Bruxelles, 1872.
ACI/TP Historique des rues (1925).

Périodiques
L'Émulation, 12, 1892, pl. 44-45.