Typologie(s)

maison ou immeuble de rapport
rez-de-chaussée commercial

Intervenant(s)

Nicolas Joseph QUINTENS(maître-)maçon, entrepreneur1893

Nicolas Joseph QUINTENS(maître-)maçon, entrepreneur1896

Nicolas Joseph QUINTENS(maître-)maçon, entrepreneur1897

Styles

Éclectisme

Inventaire(s)

  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Ixelles (DMS-DML - 2005-2015)

Recherches et rédaction

2011-2013

id

Urban : 21416
voir plus

Description

Ensemble de trois maisons de rapport à rez-de-chaussée commercial similaires de style éclectique, conçues et érigées par le maître-maçon et entrepreneur Nicolas Joseph Quintens, respectivement en 1893, 1896 et 1897.

Similaire à l'ensemble sis rue Limauge 8-8a, 10 et 12, réalisé par le même entrepreneur.

Élévations de cinq niveaux et trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. sous toitures mansardées. Le rez-de-chaussée du no49-51 – le seul à être bien conservé – est percé d'une vitrine flanquée de part et d'autre d'une porte à deux vantauxLe mot vantail désigne le battant d’une porte ou d’une fenêtre. et rythmé par des pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. de pierre bleue. Façades enduites aux étages. Travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. axiales animées de pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. et de larges balcons devancés d'un garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. pansuUn garde-corps est dit pansu lorsqu'il se cintre en doucine en élévation. en ferronnerieÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux.; au premier étage, percées d'une porte-fenêtre devancée d'un garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre.. Imposantes corniches; celle du no49-51 prenant appuiAppui de fenêtre. Élément d’ordinaire en pierre, limitant une baie vers le bas. sur d'imposants modillonsÉléments décoratifs de forme quelconque, répétés sous une corniche.. MenuiseriesÉléments de bois relevant de l’art du menuisier. Pour une façade, le mot peut désigner les portes, les châssis, les éventuelles logettes et la corniche. Par extension, le terme désigne également l'huisserie métallique et en PVC. en grande partie remplacées, sauf au no49-51.

Sources

Archives
ACI/Urb. 297-41, 297-45, 297-49.

Arbres remarquables à proximité