Cette rue courbe et pentue, bordée d'acacias-boule, relie la place Georges Brugmann au carrefour formé par les rues Mignot Delstanche et Jean-Baptiste Colyns.

Elle fut percée dans le cadre du Plan général d'alignement et d'expropriation par zones du quartier Berkendael, conçu par le géomètre César Boon et fixé par l'arrêté royal du 12.07.1902, légèrement modifié par les arrêtés royaux des 02.05.1904 et 31.05.1904.

Elle porte le nom d'un écrivain, journaliste et homme politique (Amsterdam, 1829 – Bruxelles, 1884).

Bâtie entre 1913 et 1927, elle comporte principalement des maisons de trois niveaux, de style Beaux-Arts ou Art Déco.

Le côté impair débute par un bâtiment de style Beaux-Arts construit par l'architecte Benjamin De Lestré-De Fabribeckers (voir no 1). L'enfilade est ensuite régulièrement interrompue par des garages dépendant d'immeubles de la rue Mignot Delstanche. Plus loin se dressent un imposant immeuble à appartements (voir no 9) ainsi que trois maisons de style Art Déco. Le reste de ce côté comporte des bâtiments de style Beaux-Arts.

Côté pair se trouvent principalement des constructions de style Beaux-Arts parmi lesquelles un ensemble de six paires de maisons similaires (voir nos 16 à 38). On trouve également un ensemble de style éclectique rehaussé d'éléments Art nouveau (voir nos 6 et 8). Un imposant immeuble à appartements par l'architecte Ernest Nisoli à l'extrémité de la rue (voir no 40) vient rompre cette homogénéité.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACI/TP Historique des rues (1925) ; ACI/TP 212 ; ACI/TP Convention Berkendael (plan dressé par le géomètre expert C. Boon, Ixelles, 20 septembre 1898).

Périodiques
HAINAUT, M., « Une rue d'Ixelles porte leur nom, 2e partie de H à Z », Mémoire d'Ixelles, 29, 1988, pp. 5, 6.