Cette artère monte de la chaussée d’Ixelles vers l’ancien abattoir communal (actuel Musée d’Ixelles) avant d’amorcer une forte descente vers la rue Sans Souci sur laquelle elle débouche.

Elle voit le jour à la demande de Jean Van Volsem, approuvée en même temps que celle de l’aménagement de la rue Van Aa par l’arrêté royal du 25.09.1850. À l’époque, cette rue parallèle au nouvel abattoir et à l’origine de l’urbanisation du quartier situé entre la rue Sans Souci et la chaussée d’Ixelles, ne s’étend toutefois que de la rue Sans Souci à la rue du Collège. Son prolongement jusqu’à la chaussée d’Ixelles sera approuvé par l’arrêté royal du 21.02.1861, mais ne sera mis à exécution que dans le cadre du plan portant sur l’aménagement de l’ensemble du quartier de l’abattoir, sanctionné par l’arrêté royal du 08.07.1875.

Rue J. Van Volsem, plan d’aménagement ratifié par l’arrêté royal du 20.08.1850, ACI/TP 179.

Son appellation rend hommage à Jean Van Volsem, copropriétaire des terrains et cofondateur de l’abattoir communal.

Les plus anciennes demandes de permis de bâtir remontent à 1860. Le bâti de style éclectique d’origine est aujourd’hui fortement altéré par les nombreuses interventions dont il a fait l’objet au fil des années (nouveaux parements, exhaussements et transformation de certaines baies).  Le tronçon entre la rue de Venise et la place Henri Conscience (nos27 à 43) faisait partie du grand projet de lotissement et de construction du banquier namurois Guy de Lhonneux qui, pour le mener à bien, fit appel à l’architecte E. Allard. De ce projet, seuls les nos37, 39 et 41-43 ont été bien conservés. Les nos27-29 et 31 sont défigurés, tout comme le no33 qui n’a pourtant pas subi de transformations aussi drastiques. Du point de vue stylistique, les nos17-19 et 25 font également partie de cet ensemble.

Rue J. Van Volsem 43 à 27, plan de lotissement et immobilier de G. de Lhonneux, réalisé par l’architecte E. Allard, ACI/Urb. 179-27-43 (1878).

Au départ, le quartier comptait nombre de bouchers et de petits indépendants, comme en témoigne notamment la modeste devanture commerciale moderniste au no3 conçue en 1935 par l’architecte Jules Purnelle. De l’ancien site de l’abattoir subsiste encore un pavillon d’entrée (voir rue Van Aa no105) et le bâtiment principal transformé depuis en musée (voir no71). Un peu plus loin, au no77, un encadrement de porte en pierre bleue remonte au XVIIIe siècle.
Sur la façade du no40, une plaque commémorative rend hommage et décrit le sort subi par les personnes qui, durant la Deuxième Guerre mondiale, trouvèrent refuge dans cette maison.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACI/TP 179.
ACI/TP Historique des rues (1925).
ACI/Urb. 3: 179-3; 27-29: 179-27-29; 31: 179-31.

Ouvrages
LE ROY, P., Monographie de la commune d’Ixelles, Imprimerie Générale, Bruxelles, 1885, pp.263-270.