Typologie(s)

maison d’habitation

Intervenant(s)

Walthère MICHELarchitecte1928

Styles

Modernisme

Inventaire(s)

  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Bruxelles Extension Sud (Apeb - 2005-2008)

Recherches et rédaction

2006-2007

id

Urban : 15872
voir plus

Description

Maison moderniste d'inspiration orientale, conçue en 1928 par l'architecte Walthère Michel, pour Gabriel Van Wylick, exportateur domicilié à Hong-Kong.

Construction de trois niveaux sous toit plat. Façade crépie (roughcast), rehaussée de pierre bleue. Large avant-corps axial de deux niveaux, le second à structure de colonnes en bois, sous toiture en pagode à tuiles chinoises de couleur verte ; acrotèresAmortissement composé d’un socle sur lequel repose un élément décoratif. en forme de poisson. SoubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. percé d'une entrée de garage. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. géminées au 2e étage. Façade ponctuée de petits joursOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. traités en claustra de céramique émaillée, aveuglesUn élément est dit aveugle lorsqu’il est dénué d’ouverture. Une baie aveugle est un élément construit sans ouverture, imitant une porte ou une fenêtre. à l'exception de ceux formant une friseBande horizontale, décorée ou non, située au milieu de l’entablement. Par extension, suite d’ornements en bande horizontale. couronnant l'élévation. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. métalliques d'origine à croisillons. Portes conservées.
L'intérieur conserve une cloison coulissante à jourOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. circulaire garni de petits-bois, séparant salon et salle à manger. Entre le vestibule et la cage d'escalierEspace à l'intérieur duquel se développe un escalier., élégante arcadeBaie aveugle ou non, coiffée d'un arc, souvent en répétition et allant jusqu’au sol. en trois quarts de cercle.

Sources

Archives
AVB/TP 35650 (1928).

Ouvrages
DE PANGE, I., SCHAACK, C., 400 façades étonnantes à Bruxelles, Aparté, Bruxelles, 2003, p. 177.

Arbres remarquables à proximité