Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

Albert DUMONTarchitecte1906

Alexis DUMONTarchitecte1906

Styles

Éclectisme d'inspiration pittoresque

Inventaire(s)

  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Ixelles (DMS-DML - 2005-2015)

Recherches et rédaction

2009-2011

id

Urban : 19539
voir plus

Description

Ensemble de deux maisons de style éclectique, teintées d'éléments pittoresques, par les architectes Albert et Alexis Dumont, 1906.
Le n°9 s'accompagne d'un bâtiment annexe (n°7) résultant d'une transformation ultérieure.

Construites en briques rouges et ponctuées d'éléments en pierre bleue et pierre blanche, les maisons comptent chacune trois niveaux sous toiture mansardée percée de deux lucarnesOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. en bois. MenuiseriesÉléments de bois relevant de l’art du menuisier. Pour une façade, le mot peut désigner les portes, les châssis, les éventuelles logettes et la corniche. Par extension, le terme désigne également l'huisserie métallique et en PVC. conservées.

Au n°9, façade percée de baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. non alignées en travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., celles des deux premiers niveaux à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en plein cintreUn élément est dit en plein cintre lorsqu’il est cintré en demi-cercle., celles du troisième à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en accoladeUn élément est dit en accolade lorsque son tracé se compose de deux courbes en doucine se rejoignant selon une pointe.. Au rez-de-chaussée, fenêtre de droite résultant de la transformation d'une porte cochère, résultant elle-même de l'agrandissement de la fenêtre haute d'origine. Au premier étage, deux fenêtres munies d'un châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. de plan triangulaire.
À droite, bâtiment annexe de deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., sous toit plat. Porte de garage et porte cochère. Aux étages, travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. de gauche devancée d'un oriel de plan courbe; au premier, à droite, châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. de plan triangulaire.

Au n°11, façade de deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. percées de baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en plein cintreUn élément est dit en plein cintre lorsqu’il est cintré en demi-cercle. aux deux premiers niveaux, en accoladeUn élément est dit en accolade lorsque son tracé se compose de deux courbes en doucine se rejoignant selon une pointe. au troisième. Au premier étage, travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. de gauche devancée d'une logette en bois de plan trapézoïdal sous toiture plate.

Au rez-de-chaussée, vitrine commerciale résultant de la transformation, en 1935, de trois fenêtres.
Dès l'origine, atelier prévu en fond de parcelle et séparé de l'habitation par une cour.

Sources

Archives
ACI/Urb. 19-9; 19-11-11A.

Arbres remarquables à proximité