Typologie(s)

immeuble à appartements
rez-de-chaussée commercial

Intervenant(s)

F. VERHEYENarchitecte1938

Styles

Modernisme

Inventaire(s)

  • Inventaire des sgraffites (GERPM)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Ixelles (DMS-DML - 2005-2015)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Technique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2005-2007

id

Urban : 16878
voir plus

Description

Formant l'angle avec la rue des Mélèzes, immeuble à appartements moderniste, sur le socleMassif surélevant un support ou une statue. duquel prennent place la date et la signature suivantes « J. Compte / entreeur 1938 » et « F. Verheyen / architecte 1938 ». Il remplace quatre maisons construites en 1906.

Immeuble distribué symétriquement, s'élevant sur six niveaux plus un niveau d'attiqueUn élément est dit en attique lorsqu’il est situé au-dessus de l’entablement. en retrait. Les fenêtres en bandeauxÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade. et les pleins de travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. continus pris entre des cordonsCorps de moulure horizontal, à rôle purement décoratif, situé sur une partie quelconque d’une composition. accentuent l'horizontalité. La verticalité est marquée par les travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. externes et le traitement des trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. centrales, avec sa travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d'angle arrondie et en retrait. Le rez-de-chaussée, entièrement recouvert de carreaux de céramique de teinte rouge-brun, présente un léger retrait et porte la signature « Carrelages / en tous genres / Ad. Delporte / 16 Rue Bissé / Tél : 21. 32. 22 ». Un auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. de béton continuUn élément est dit continu s’il règne sur toute la largeur de l’élévation ou sur plusieurs travées. et peint en blanc coiffe les commerces. L'angle de l'un d'eux est percé d'une porte. Une porte métallique mène aux étages. Les travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. des extrémités et les trumeauxPan de mur compris entre deux travées ou entre deux baies d'un même niveau. sont peints en blanc et contrastent avec les briques jaunes de type belvédère du reste des étages. Les fenêtres de l'angle sont précédées d'un garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage.. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. métalliques remplacés pour la plupart par du PVC.

Intérieur. Le rez-de-chaussée comporte deux magasins avec espaces d'habitation. Chaque étage se compose de deux vastes appartements. À l'origine, l'attiqueUn élément est dit en attique lorsqu’il est situé au-dessus de l’entablement. abritait les chambres destinées aux domestiques et au concierge.

Sources

Archives
ACI/Urb. 315-548-550.