Typologie(s)

immeuble à appartements
rez-de-chaussée commercial

Intervenant(s)

Mario VAN MONTFORTarchitecte1936

Styles

Modernisme

Inventaire(s)

  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Ixelles (DMS-DML - 2005-2015)

Recherches et rédaction

2007-2009

id

Urban : 19369
voir plus

Description

Immeuble à appartements moderniste, avec rez-de-chaussée commercial, signé sur le soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. «architecte / Mario / Van MONTFORT», 1936.

Il remplace un bel ensemble éclectique de deux hôtels de maître, architecte (Félix?) Janlet, 1861.

Élévation comptant neuf niveaux ainsi que trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. vers l'avenue de la Toison d'Or, une travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d'angle arrondie, et huit travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. côté rue des Chevaliers. Façades en briques jaunes Belvédère, sur un rez-de-chaussée en pierre bleue. Horizontalité exacerbée par les fenêtres en bandeauÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade. et les allègesPartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. prises entre des cordonsCorps de moulure horizontal, à rôle purement décoratif, situé sur une partie quelconque d’une composition. continus en béton. Verticalité conférée par un oriel devançant le milieu de chaque façade. Rez-de-chaussée doté de deux magasins et d'un porche central. Porche aux angles arrondis, habillé de travertin et éclairé de deux appliques circulaires. Porte simple, à double battant, en métal et verre. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. métalliques largement remplacés.

Intérieur. Hall parementé de marbre vert suédois, et cage d'escalierEspace à l'intérieur duquel se développe un escalier. en «rouge royal». Les sept étages possèdent chacun deux appartements, de divers modèles.

Sources

Archives
ACI/Urb. 286-24.

Périodiques
«Sandringham Résidence», Clarté, 9, 1937, pp. XXV-XXVII.

Arbres remarquables à proximité