Cette avenue relie la chaussée de Boondael à l'avenue Buyl. Plusieurs voiries la traversent, y débutent ou y aboutissent: les avenues Général Médecin Derache et Armand Huysmans, la rue François Dons et le square Robert Goldschmidt.

Elle est créée dès les premiers plans d'aménagement du quartier de Boondael (arrêté royal du 08.11.1907), modifiée au début des années 1930 (arrêtés royaux des 05.09.1930 et 19.06.1931) et partiellement élargie en 1937 (arrêté royal du 02.11.1937).

L'avenue est à l'origine dédiée à Pierre Curie (Paris, 1859 – 1906), scientifique qui découvrit avec son frère, Paul, la piézo-électricité et avec son épouse, Marie (Varsovie, 1867 – Passy, 1934), le polonium et le radium. Il partagea avec cette dernière le prix Nobel de physique en 1904 et fut alors chargé de cours à la Sorbonne. À sa mort, son épouse fut nommée titulaire de sa chaire et fut dès lors la première femme à occuper une telle fonction. Elle poursuivit les recherches débutées avec son mari et se vit décerner le prix Nobel de chimie en 1911.
En 1942, le Collège des Bourgmestre et Échevins voulut élargir la toponymie de l'avenue en rendant hommage également à Marie Curie. La proposition fut refusée par la Commission royale des Monuments et Sites, évoquant les confusions administratives engendrées par un tel changement. Ce n'est que le 08.11.2004 que la nouvelle dénomination avenue Pierre et Marie Curie fut adoptée.

Avenue Pierre et Marie Curie, vue d’ensemble (photo 2014).

L'avenue se bâtit entre 1930 et 1965 de petits immeubles à appartements et de maisons de type bel-étage. Côté pair, le début de la rue est occupé par le bâtiment le plus ancien de la rue, le complexe d'immeubles de logements sociaux construit entre 1928 et 1935 par l'architecte J. Caluwaers pour la Société des habitations à bon marché de la Commune d'Ixelles (aujourd'hui Foyer ixellois - voir nos2 à 12, rues Léopold Delbove, Jean Vandeuren, François Dons et chaussée de Boondael).
Les deuxième et troisième tronçons de l'avenue sont précédés d'une zone de non-bâtisse.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACI/TP Quartier Boondael.

Ouvrages
DOSOGNE, D., Formation et évolution de deux quartiers résidentiels du Sud-est de Bruxelles: le quartier du Solbosch et le quartier de Boondael, mémoire de fin de licence spéciale en Urbanisme et Aménagement du territoire, ULB, 1994.
Ixelles, Ensembles urbanistiques et architecturaux remarquables, ERU, Bruxelles, 1990, pp. 131-137.
HAINAUT, M., BOVY, Ph., Solbosch, Commune d'Ixelles, Bruxelles, 2000 (À la découverte de l'histoire d'Ixelles, 8).

Périodiques
HAINAUT, M., «Une rue d'Ixelles porte leur nom», Mémoire d'Ixelles, 28, 1987, p. 26.