Typologie(s)

maison bourgeoise
immeuble à appartements

Intervenant(s)

Jacques SAINTENOYarchitecte1933

Styles

Modernisme

Inventaire(s)

  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Ixelles (DMS-DML - 2005-2015)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2011-2013

id

Urban : 21577
voir plus

Description

Ensemble formé d'un immeuble à appartements de standing et d'une maison bourgeoise, de style moderniste, conçus pour un même commanditaire par l'architecte Jacques Saintenoy, 1933.

Au n°23, immeuble de sept niveaux et trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade.. Rez-de-chaussée paré de pierre bleue, les étages en briques jaunes rehaussés de bandeauxÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade. de simili-pierreEnduit dont la couleur et la texture imitent la pierre de manière très convaincante, avec généralement des joints factices remplis de mortier gris. et d'éléments en pierre blanche. Travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. axiale plus large, marquée au rez-de-chaussée par le porche d'entrée dans-œuvre et traitée en retrait aux étages, où elle est rythmée par une série de balcons de plan courbe, à parapetUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps.. Toiture plate accueillant une terrasse, clôturée d'un garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. métallique. MenuiserieÉléments de bois relevant de l’art du menuisier. Pour une façade, le mot peut désigner les portes, les châssis, les éventuelles logettes et la corniche. Par extension, le terme désigne également l'huisserie métallique et en PVC. partiellement conservée.

Intérieur
Un appartement par étage (trois chambres, deux salles de bain et chambre de bonne). Escalier principal en granitoMatériau composé de mortier et de pierres colorées concassées présentant, après polissage, l’aspect d’un granit., à rampe métallique.

Au n°25, façade sur soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. de pierre bleue, le reste en briques jaunes, à allègesPartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. en simili-pierreEnduit dont la couleur et la texture imitent la pierre de manière très convaincante, avec généralement des joints factices remplis de mortier gris. blanche. Chaque étage percé d'une fenêtre en bandeauFenêtre percée sur une grande partie de la largeur de la façade et formant visuellement un bandeau.. Porte d'entrée vitrée flanquée de fenêtres, l'ensemble adoptant une forme en T et protégé d'un auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. (d'origine). Toiture plate accueillant une terrasse close d'un garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. métallique. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. à l'origine métalliques.

Façades précédées d'une zone de non-bâtisse.

Sources

Archives
ACI/Urb. 176-23.

Ouvrages
HENNAUT, E., «L'essor de l'immeuble à appartements», Bruxelles Art Déco 1920 – 1930, AAM, Bruxelles, 1996, p. 82.

Périodiques
GILLES, P., «Immeubles d'appartements à Bruxelles, architecte Jacques Saintenoy», Bâtir, 42, 1936, pp. 669-670.
HAESELEER, L., «Immeuble à appartements, avenue Jeanne, à Bruxelles, Architecte: Jacques Saintenoy», La Technique des Travaux, 9, 1937, pp. 454-458.