Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

Louis VAN LANGENDONCKarchitecte1886

Styles

Éclectisme
Néoclassicisme

Inventaire(s)

  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Etterbeek (DMS-DML - 1994-1997)

Recherches et rédaction

1993-1995

id

Urban : 15320
voir plus

Description

Maison de style éclectique construite par l'arch. Louis VAN LANGENDONCK en 1886.

Légères modifications de décor par rapport au plan de la demande de permis de bâtir. Façade cimentée de deux niveaux et deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade.. SoubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. en pierre percé d'une ouverture de cave. Porte d'entrée surbaissée surmontée d'une large clefClaveau central d’un arc ou d’une plate-bande. Il s’agit d’un élément architectonique. Le terme s'utilise également pour des éléments purement décoratifs qui évoquent une clef à rôle structurel. en pointe de diamantBossage comptant plusieurs facettes, comme la pointe d’un diamant.. BaieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. surbaissée à encadrement mouluré scandée par deux pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. décorés de panneaux et de pastilles. Niveaux séparés par un cordonCorps de moulure horizontal, à rôle purement décoratif, situé sur une partie quelconque d’une composition. continuUn élément est dit continu s’il règne sur toute la largeur de l’élévation ou sur plusieurs travées. saillant. BaieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. rect. à encadrement mouluré à crossettesRessauts décoratifs situés aux angles d’un élément tel qu’un encadrement. surplombant la porte d'entrée. Balcon précédant une large porte-fenêtre au garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en pierre orné de balustresPetits supports en répétition, généralement profilés et de section circulaire, constituant une balustrade. et de pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau., surmontée d'un important larmierMouluration horizontale qui présente un canal creusé dans sa partie inférieure, servant à décrocher les gouttes d’eau afin d’éviter leur ruissellement sur la façade. Le larmier isolé possède un chanfrein comme moulure supérieure. Le larmier constitue l'un des éléments de la corniche. décoré de deux pointes de diamantBossage comptant plusieurs facettes, comme la pointe d’un diamant.. ArchitraveMoulure inférieure de l’entablement, située sous la frise. moulurée surmontée de motif de goutte, de pastille et triglyphes sous corniche en bois à modillonsÉléments décoratifs de forme quelconque, répétés sous une corniche. et denticules.

Sources

Archives
ACEtt/TP 190613 (1886).

Arbres remarquables à proximité