La r. Général Capiaumont, du nom d'un héros des combats de l'indépendance (1798-1879), prend naissance dans la r. de Theux où elle forme un carrefour avec les r. de Haerne et Ernest Havaux, traverse la r. Philippe Baucq et rejoint, selon un tracé rectiligne, l'av. Victor Jacobs, à proximité de la pl. Saint-Antoine.

Faisant partie du plan d'ensemble du quartier du Solbosch de 1903, la rue présente un caractère très homogène. Les deux tiers des maisons ont été construites entre 1903 et 1914, en style éclectique, mêlant éventuellement des éléments Art nouveau. Façades en briques traversées de bandeaux de couleur contrastante en briques et en pierre, généralement de trois niveaux sur caves hautes et deux travées de largeur inégale. Travée principale en ressaut ou encadrée de pilastres. Baies à arc surbaissé ou en plein cintre en briques polychromes, ou rect. sous poutrelle.
On épinglera plus particulièrement plusieurs maisons construites par l'arch. Émile LOENS : nos 5 à 9 (1908), 74 (1908), 76, 78 (1903) ainsi que l'ensemble formé par les nos 100 à 108 (1909). Enfin, citons encore les nos 38, 40 et 44 (1912), 72 (1906), 85 (1913). À remarquer, au no 88, les panneaux de céramique à motif Art nouveau.

À l'exception de deux immeubles construits en 1961 et 1972, le reste des maisons ont été érigées dans les années 1920-1930. Ainsi, notamment, les nos 12 (1926, arch. R. GOSSIAUX) et 51 à 59 (59, 1930, arch. Hubert INSTALLÉ).


Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
AR 21.07.1903, 31.07.1903
ACEtt/TP 883 (1903), 605 (1906), 110, 111, 650, 4584 (1908), 1826, 2630, 2631, 3315 (1909), 1952, 2289 (1912), 4360 (1913), 4403 (1923), 4720 (1924), 6011 (1925), 8085 (1926), 7558 (1930), 3 (1932)
RC 1910, p. 9, 1911, p. 7.

Ouvrages
MEIRE, R. J., Histoire d'Etterbeek, Musin, Bruxelles, 1981, p. 80.