Typologie(s)

maison unifamiliale ou de rapport (indéterminé)

Intervenant(s)

INCONNU - ONBEKEND1600-1699

Statut juridique

Classé depuis le 09 juin 2005

Styles

Architecture traditionnelle

Inventaire(s)

  • Inventaire du patrimoine monumental de la Belgique. Bruxelles Pentagone (1989-1993)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)
  • Inventaire d'urgence du patrimoine architectural de l'agglomération bruxelloise (Sint-Lukasarchief 1979)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique

Recherches et rédaction

2016

id

Urban : 32495
voir plus

Description

Maison traditionnelle perpendiculaire, du XVIIe siècle, de deux niveaux et trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. sous bâtièreToit à deux versants. de tuiles. Façade-pignon à rampants actuellement droits sous pinacleAmortissement élancé de plan carré ou polygonal., rectification probable de gradins, comme jadis au n° 138 ; briques et pierre blanche probablement, plus tard enduites et peintes; ancresPièce métallique apparente ou noyée dans l’enduit de façade, fixée à l’extrémité d’un tirant en fer pour solidariser les murs et les planchers. Il existe des ancres purement décoratives, non reliées à des tirants. en i. Modifiées au XIXe siècle, baies rectangulaires à appuiAppui de fenêtre. Élément d’ordinaire en pierre, limitant une baie vers le bas. saillant à l’étage. A la base du pignonPartie supérieure d’un mur-pignon, parallèle aux fermes de charpenterie, correspondant à la hauteur du comble. Il possède des rampants de formes variées : droits, chantournés, etc., trois baies rectangulaire jointives aménagées en 1930 à la place des trois ouvertures semblables à celles du n° 138 : fenêtre axiale cintrée à clé sur impostesUn élément dit en imposte se situe à hauteur du sommet des piédroits. Imposte de menuiserie ou jour d’imposte. Ouverture dans la partie supérieure du dormant d’une menuiserie., petites baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. latérales rectangulaires ; au sommet, jourOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. rectangulaire. Rez-de-chaussée en cours de réfection.

Sources

Archives
AVB/TP 38975 (1930).
IRPA, cliché ACL, 105032A (1910).