Typologie(s)

église/cathédrale/basilique

Intervenant(s)

T. KUIPERS1927

Styles

Art Déco

Inventaire(s)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

Recherches et rédaction

2016

id

Urban : 32690
voir plus

Description

Ensemble constitué par l’église, son consistoire et l’habitation du pasteur, construit en 1927 sur les plans de l’architecte T. Kuipers, d’Amsterdam.

Sobre construction de briques avec insertion de quelques éléments de pierre blanche et surtout de pierre bleue, caractérisée par la tendance traditionnaliste propre à l’œuvre tardive de cet architecte, spécialisé dans la conception d’églises.
À gauche, tour sous bâtièreToit à deux versants. parallèle soulignée par une friseBande horizontale, décorée ou non, située au milieu de l’entablement. Par extension, suite d’ornements en bande horizontale. denticulée; pignon latéral à oreilles et pinacleAmortissement élancé de plan carré ou polygonal.; gradins dessinés dans la brique. Porte cintrée accostée à l’origine d’un tripletGroupement de trois baies. Les deux latérales, identiques, sont différentes de la baie centrale, d’ordinaire plus vaste. et d’ouïes, aujourd’hui adaptées en fenêtres rectangulaire
À droite, façade à pignonPartie supérieure d’un mur-pignon, parallèle aux fermes de charpenterie, correspondant à la hauteur du comble. Il possède des rampants de formes variées : droits, chantournés, etc. débordant, ouverte d’un porche cintré à intrados à retraits successifs, petits jours1. Ouverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension; 2. Vide autour duquel se développent certains escaliers tournants. géminés de part et d’autre; inscription «GEREFORMEERDE KERK» bordée par un larmierMouluration horizontale qui présente un canal creusé dans sa partie inférieure, servant à décrocher les gouttes d’eau afin d’éviter leur ruissellement sur la façade. Le larmier isolé possède un chanfrein comme moulure supérieure. Le larmier constitue l'un des éléments de la corniche.. Au-dessus, grande verrière cintrée à sept divisions verticales délimitées par des montants de briques et ornée de vitraux. PignonPartie supérieure d’un mur-pignon, parallèle aux fermes de charpenterie, correspondant à la hauteur du comble. Il possède des rampants de formes variées : droits, chantournés, etc. à rampants droits bordé de gradins dessinés dans la brique et accosté de piédestaux. Menuiserie caractéristique à ferrures aux vantauxLe mot vantail désigne le battant d’une porte ou d’une fenêtre. de portes.

Intérieur sobre : sanctuaire en briques apparentes sous une charpente en bois, terminé par une abside à trois pans, et ajouré de fenêtres cintrées à l’Est. Aménagement conforme à la liturgie réformée : estrade dans l’abside avec la tablePetite surface plane décorative, carrée ou rectangulaire. En menuiserie, on utilisera plus volontiers le terme panneau. de la Cène, les bancs du conseil de l’église, les fonts baptismaux et la chaire; rangées de bancs parallèles, galerie contre le mur Ouest.

Sources

Archives
AVB/TP 38414 (1927).