Typologie(s)

maison ou immeuble de rapport

Intervenant(s)

Styles

Néo-Renaissance flamande

Inventaire(s)

  • Inventaire du patrimoine monumental de la Belgique. Bruxelles Pentagone (1989-1993)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)
  • Inventaire d'urgence du patrimoine architectural de l'agglomération bruxelloise (Sint-Lukasarchief 1979)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2016

id

Urban : 30196
voir plus

Description

Imposant immeuble d’angle groupant trois maisons en style néo-Renaissance flamande, selon demande de permis en 1894, mais daté en façade de 1895. Jadis dénommé «L’Aigle».

Deuxième prix au concours de façades pour la rue J. Stevens de 1894-1905.

Façades caractérisées par la mise en œuvre alternée de briques et de bandeaux de pierre blanche, par l’utilisation d’éléments de pierre bleue très ouvragés et par les ancresPièce métallique apparente ou noyée dans l’enduit de façade, fixée à l’extrémité d’un tirant en fer pour solidariser les murs et les planchers. Il existe des ancres purement décoratives, non reliées à des tirants. en fleur de lys en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage.. Quatre niveaux et douze travées au total, sous une bâtièreToit à deux versants. ardoisée très débordante et soutenue par des modillons. Travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d’angle accentuée par le bow-windowDe l’anglais bow (arc dans le sens d’arqué, courbé) et window (fenêtre). Le bow-window apparaît avec l’Art nouveau. Il s’agit d’un élément en surplomb qui s’intègre par son plan cintré à la façade. Il se différencie de la logette, d’ordinaire de plan rectangulaire et qui paraît appliquée sur la façade. Le bow-window peut occuper plusieurs niveaux. rectangulaire du bel étage, sous un balcon à garde-corps en ferronnerieÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux. et par des baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. jumelées aux deux niveaux supérieurs. Vers la rue J. Stevens, deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. centrales se démarquant par un prolongement en grande lucarne passanteUne lucarne est dite passante lorsqu'elle est située dans le plan de la façade et interrompt la corniche ou l’entablement terminal du bâtiment., sous frontonCouronnement de forme triangulaire ou courbe, à tympan et cadre mouluré formé de corniches. courbe dominé par un pinacleAmortissement élancé de plan carré ou polygonal. sphérique. Rez-de-chaussée comportant une large entrée sous linteau métalliquePoutrelle métallique de profil en I, utilisée comme linteau, souvent agrémentée de rosettes en tôle découpée. à la travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d’angle, des commerces avec niveau en entresol aux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. extrêmes et une entrée particulière à encadrement mouluré et jourOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. d’imposte vers la rue de Rollebeek. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. d’étages rectangulaires, encadrées de bossages rustiques en pierre bleue et dominées par un arc de déchargeArc noyé dans un mur plein, qui surmonte généralement un linteau ou un autre couvrement et sert à le soulager.; au niveau supérieur, fenêtres à tympanEspace, décoré ou non, circonscrit par un fronton ou un arc de décharge. ouvragé. Au premier étage des travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. contiguës à l’angle coupé, balcon à balustrade de pierre. Décoration sculptée en demi-relief, entre autres aigles, cartouches et médaillonsCartouche rond ou ovale.. LucarnesOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. à croupe et à épis de faîtage; originellement au-dessus de la travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d’angle, tourellePetite tour engagée dans un bâtiment, généralement sur un de ses angles. ajourée d’oculi et coiffée d’une coupoleVoûte de plan central. Elle peut être circulaire, ovale, polygonale, à côtes, en plein cintre, surbaissée, surhaussée, etc. dominée par un aigle aux ailes déployées, disparue en 1962.

Sources

Archives
AVB/TP 5909 (1894), 31708 (1894-1905) et 76010 (1962).