Typologie(s)

maison unifamiliale ou de rapport (indéterminé)

Intervenant(s)

Styles

Néoclassicisme

Inventaire(s)

  • Inventaire du patrimoine monumental de la Belgique. Bruxelles Pentagone (1989-1993)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)
  • Inventaire d'urgence du patrimoine architectural de l'agglomération bruxelloise (Sint-Lukasarchief 1979)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2016

id

Urban : 32428
voir plus

Description

Trois maisons jumelées à corps simple, construites en style néoclassique en 1873; quatre niveaux et trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. chacune sous bâtièreToit à deux versants. couverte de tuiles et d’ardoises.

Façades enduites et peintes; ressautSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général. dans l’axe de chacune, accentué par un balcon à balustresPetits supports en répétition, généralement profilés et de section circulaire, constituant une balustrade. au bel étage, à désÉléments de pierre de section sensiblement carrée ou rectangulaire, disposés généralement aux angles d’un balcon. et garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fonteFer riche en carbone, moulé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des colonnettes, des cache-boulins. Contrairement au fer forgé, la fonte est cassante et résiste mal à la flexion. au deuxième étage. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. rectangulaires à encadrement à filets, appuiAppui de fenêtre. Élément d’ordinaire en pierre, limitant une baie vers le bas. saillant et allèges panneautées. Corniche de bois à mutulesModillons de l’ordre dorique. Éléments décoratifs en forme de dé assez plat, répétés sous une corniche. et à denticules, sur consoles dans les ressautsSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général. centraux. Rez-de-chaussée d’origine à refendsLe refend est un canal dans un parement, accusant ou simulant le tracé de joints d'un appareil à bossages. transformé en devantures commerciales pourvues d’un parementRevêtement de la face extérieure d’un mur. de marbre : n° 99 en 1936 sur les plans de l’architecte G. Warny, n° 101 en 1955 et n° 103 en 1938 avec des vitraux sur les plans de l’architecte G. Decock; transformé aujourd’hui.

Sources

Archives
AVB/TP 1209 (1873), 45127 (1936), 63466 (1955) et 46956 (1938).

Arbres remarquables à proximité