Typologie(s)

immeuble de bureaux

Intervenant(s)

J. BOGAERTS ingénieur1973

Styles

Modernisme

Inventaire(s)

  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Laeken (Archistory - 2016-2019)

Recherches et rédaction

2016

id

Urban : 38303
voir plus

Description

Immeuble de bureaux moderniste, conçu pour la Société anonyme du Canal et des Installations maritimes par l’ingénieur J. Bogaerts en 1973.

Bâtiment de plan rectangulaire de trois niveaux sous toit plat. Façades en briques rouges, rehaussées de béton blanc et de pierre bleue. SoubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. en moellonsPierres grossièrement équarries mises en œuvre dans une maçonnerie. de pierre bleue. Corniche en béton gris lissé. Fenêtres traitées en bandeauÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade. entre des plaques de béton et divisées par des meneauxÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. de briques, alternant avec des meneauxÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. plus minces, en béton, aux longues façades.
Dans l’axe de ces dernières, travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d’entrée en ressautSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général., celle de la façade est passant la corniche et se prolongeant en un corps à usage de chaufferie en toiture. Travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. percées chacune de deux ou trois vastes baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. garnies d’un claustra de béton à éléments polygonaux. En façade ouest, entrée principale, marquée par un porche d’entrée hors-œuvre en pierre bleue, à ébrasement en gorge et portant un auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. de béton incliné à découpe concave. En façade est, porte sous auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. en casquette, flanquée de pans de briques de verre.
En façades nord et sud, latéralement, élégant escalier de secours métallique en vis, desservant les deux étages. En façade nord, rez-de-chaussée devancé par une terrasse et percé de deux entrées à auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. en casquette, celui de gauche reposant latéralement sur un claustra; entrée gauche menant à l’origine à une cafétéria.
Châssis en aluminium pour la plupart d’origine. Portes des façades nord et ouest conservées, toutes vitrées, l’occidentale à petits-bois.

À l’intérieur, au rez-de-chaussée, partie nord accueillant à l’origine la cafétéria en façade est et des sanitaires et la cuisine en façade ouest. Partie sud traversée par un couloir desservant des bureaux.

Sources

Archives
AVB/TP 89157 (1973).

Arbres remarquables à proximité