Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

Louis TENAERTSarchitecte1929

Styles

Art Déco

Inventaire(s)

  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Laeken (Archistory - 2016-2019)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2018

id

Urban : 38446
voir plus

Description

Maison bourgeoise de style Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs., architecte Louis Ténaerts (des Gadeaux), 1929. Le même architecte signe, la même année, la maison voisine (voir no38).

Élévation de composition asymétriqueDans l'inventaire, une façade est dite de composition asymétrique lorsqu’elle compte deux travées inégales. À Bruxelles, ce type de façade s’élève souvent sur trois niveaux. La travée principale est d’ordinaire mise en évidence par un ressaut, par un ou plusieurs balcons et par un décor plus élaboré. Les caves, d’ordinaire à demi enterrées, se marquent en façade par un soubassement élevé., de trois niveaux sous toiture mansardée ultérieurement. Façade en briques rouges, rehaussée de zones enduites et d’éléments de pierre (peinte). SoubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. à moellonsPierres grossièrement équarries mises en œuvre dans une maçonnerie. de grèsTerre cuite de texture serrée, légèrement vitrifiée, glaçurée ou non. Le grès désigne également une famille de pierres composées de silice.. Rez-de-chaussée marqué par un avant-corps, de plan trapézoïdal en travée principaleTravée la plus large de l’élévation, marquée par un ressaut et une décoration plus abondante. Les façades de composition asymétrique comportent d'ordinaire une travée principale., formant porche à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en mitreUn élément est dit en mitre lorsque son tracé se compose de deux droites se rejoignant en pointe. en travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d’entrée; porte flanquée d’une étroite fenêtre grillée. L’avant-corps porte une terrasse à angle coupés, à parapetsUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps. enserrant une grille en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage. à décor géométrique. Portes-fenêtres à plates-bandesCouvrement clavé rectiligne d’une baie. La plate-bande se distingue du linteau par le fait qu’elle est appareillée, tandis que le linteau est d’un seul tenant. Elle peut être feinte et masquer un linteau. de briques, la principale à encadrement en retrait et sommiersLes sommiers sont les deux premiers claveaux d’un arc, portant directement sur les piédroits. à ressautsSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général.. Second étage à décor de colombages, marqué par deux fenêtres saillantes, de plans respectivement trapézoïdal et triangulaire, sous corniche de bois. FriseBande horizontale, décorée ou non, située au milieu de l’entablement. Par extension, suite d’ornements en bande horizontale. d’entablement à décor de briques en damier. Corniches d’origine. Porte à jourOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. grillé et châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. de la petite fenêtre conservés, à vitrage à relief, tout comme ceux des portes-fenêtres, à imposteUn élément dit en imposte se situe à hauteur du sommet des piédroits. Imposte de menuiserie ou jour d’imposte. Ouverture dans la partie supérieure du dormant d’une menuiserie. à petits-bois et vitrail central.
Jardinet clos d’une grille en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage. à mêmes motifs qu’en façade.

Sources

Archives
AVB/TP 37080 (1929).

Sites internet
Bruxelles, ville d'architectes - Louis Tenaerts