Le quai des Yachts est une voie piétonne bordant un terrain triangulaire implanté à l’angle nord-ouest du bassin Vergote. Ce terrain est longé au nord par la rue Claessens et à l’est par l’avenue de la Reine et son pont.

La dénomination de quai des Yachts fut attribuée en 1909 au quai bordant le bassin Vergote au nord, entre la rue Claessens et le pont sud franchissant le canal. À cette époque, en effet, le pont de Laeken consistait en deux ouvrages parallèles séparés par un bassin intermédiaire. Le pont sud fut vraisemblablement dynamité durant la Seconde Guerre mondiale et l’ensemble céda la place, avant 1953, à un ouvrage unique établi dans l’axe de l’avenue de la Reine, libérant les terrains situés aux anciens débouchés des deux ponts. Celui formant l’angle nord-ouest du bassin Vergote fut alors réaménagé pour accueillir, en 1954, le Monument au Travail de Constantin Meunier (voir notice), qui avait été inauguré en 1930 entre les deux ponts sur la rive opposée du canal. C’est à cette occasion que le quai des Yachts adopta son tracé en L. Il conserve sa rambarde métallique, dont le modèle remonte aux années 1900.

Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
AVB/AR rues, boite 16–19, cote 16, no19 (12.02.1909).

Ouvrages
VALCKE, S., «Ponts métalliques sur le canal au nord de Bruxelles», Thema & Collecta, 5, ICOMOS Wallonie-Bruxelles, 2016, p. 60.
VAN NIEUWENHUYSEN, P., Toponymie van Laken (thèse de doctorat en Philologie germanique), UCL, Louvain-la-Neuve, 1998, p. 1087.