Typologie(s)

immeuble à appartements

Intervenant(s)

Louis TENAERTSarchitecte1937

Styles

Art Déco

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Laeken (Archistory - 2016-2019)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2016

id

Urban : 35807
voir plus

Description

Immeuble à appartements de style Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs., architecte Louis Tenaerts, 1937. Signature sur le soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. «L. TENAERTS / architecte».

L’architecte est également l’auteur des trois bâtiments voisins, pour des propriétaires différents: les nos 301 et 309 (voir ces numéros) la même année, le no305 en 1939.

Bâtiment de quatre niveaux, le dernier en attiqueUn élément est dit en attique lorsqu’il est situé au-dessus de l’entablement., sous toit plat. Façade en briques orangées, rehaussée de pierre bleue et de simili-pierreEnduit dont la couleur et la texture imitent la pierre de manière très convaincante, avec généralement des joints factices remplis de mortier gris. blanche. Élévation symétrique de quatre travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., les latérales plus étroites. Trumeaux cannelés. Entrée axiale à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en plein cintreUn élément est dit en plein cintre lorsqu’il est cintré en demi-cercle. et encadrement mouluré à ressauts. Elle est flanquée de deux avant-corps à angle extérieur cintré et angle intérieur marqué par un pilierSupport vertical de plan carré. à décor de cercles sous amortissement sphérique. Ces avant-corps forment une terrasse devançant porte-fenêtre et fenêtre. Aux étages, travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. centrales traitées en oriel à angles coupés, marqué dans l’axe par un bas-relief à décor végétal stylisé. Latéralement se greffent sur l’oriel des balcons à angle cintré et parapetUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps.. Niveau d’attique marqué dans l’axe par un avant-corps cintré et devancé latéralement par des pergolas de béton sur colonnes polygonales. Corniche plate conservée, suivant le ressautSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général. de l’étage. Porte métallique vitrée conservée, à décor de volutesOrnement enroulé en spirale que l’on trouve notamment sur les chapiteaux ioniques, les consoles, les ailerons, etc.. À chaque niveau, garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. tubulaires à motifs de rectangles.
Muret du jardinet privé de ses portails métalliques.

Cage d’escalier centrale de plan cintré. Deux appartements en miroir par niveau.

Sources

Archives
AVB/TP 50470 (1937).

Sites internet
Bruxelles, ville d'architectes - Louis Tenaerts