Typologie(s)

maison ou immeuble de rapport

Intervenant(s)

Stéph. DEVALarchitecte1939

Styles

Art Déco

Inventaire(s)

  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)

Recherches et rédaction

2016

id

Urban : 35802
voir plus

Description

Immeuble de rapport de style Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs., architecte Stéphane Deval, 1939. Signature sur le muret du jardinet «S. DEVAL / ARCHITECTE / BRUXELLES».

Bâtiment de trois niveaux sous toit plat. Façade enduite en simili-pierre blanche. SoubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. en briques dresséesBriques posées verticalement dans une maçonnerie. sur boutisse, percé de deux entrées de garage semi-enterrées séparées par une jardinière cintrée. AppuisAppui de fenêtre. Élément d’ordinaire en pierre, limitant une baie vers le bas. de fenêtre en céramique blanche. Porte à ébrasement, devancée d’un escalier à murets cintrés, surmontant une entrée de service. Accès piéton et escalier à rampes tubulaires cintrées. Rez-de-chaussée marqué par un large bow-windowDe l’anglais bow (arc dans le sens d’arqué, courbé) et window (fenêtre). Le bow-window apparaît avec l’Art nouveau. Il s’agit d’un élément en surplomb qui s’intègre par son plan cintré à la façade. Il se différencie de la logette, d’ordinaire de plan rectangulaire et qui paraît appliquée sur la façade. Le bow-window peut occuper plusieurs niveaux. à pans coupés, rythmé par six colonnettes et portant une terrasse de même plan mais plus saillante et surplombant l’entrée; garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. tubulaire intégrant des motifs en lacets. Deux larges baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à chaque étage, à l’origine libres avec barre d’appui, celles du second correspondant initialement à une pergola. Trumeau à décor de triple colonnette. Corniche de bois largement débordante. Portes conservées, celles de garage à deux hublots. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. du rez-de-chaussée d’origine, conservant des volets roulants en bois.

Sources

Archives
AVB/TP 50990 (1939).

Arbres remarquables à proximité