Typologie(s)

immeuble de logements sociaux

Intervenant(s)

Renaat BRAEMarchitecte1956

Victor COOLENSarchitecte1956

Jean VAN DOOSSELAEREarchitecte1956

Raymond STENIER architecte1956

Emile PARENTarchitecte1956

René PANIS architecte1956

ARCHI + Ibureau d'architectes2005

A33bureau d'architectes2005

Jan MAENHOUTbureau d'architectes2005

Wessel DE JONGE architecte2005

Styles

Modernisme

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Inventaire du patrimoine contemporain (Urbat - 1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)
  • Inventaire du patrimoine social (La Fonderie - 2005)

Recherches et rédaction

2018

id

Urban : 38560
voir plus

Description

S’étendant sur un terrain triangulaire de près de dix-sept hectares, la Cité Modèle est un complexe de logements sociaux du Foyer Laekenois délimité au nord par la chaussée Romaine, au sud par l’avenue de l’Arbre Ballon et à l’est par celle des Citronniers. Cet ensemble moderniste fut conçu à partir de 1956 par un groupement d’architectes: Renaat Braem, Victor Coolens, Jean Van Doosselaere, Raymond Stenier du groupe Structures, Émile Parent du groupe L’Équerre, ainsi que René Panis.

Inspirée par la Charte d’Athènes, la cité se compose de vastes immeubles pour la plupart sur pilotis, bénéficiant d’un large ensoleillement et libérant le sol, implantés sur un site aéré, arboré et équipé. Les constructions sont disposées selon un plan strictement orthogonal, en utilisant les pentes du terrain. Une séparation radicale des circulations piétonnes et automobiles est prévue, ainsi qu’une série d’équipements collectifs, qui doit faire de la Cité Modèle un morceau de ville autarcique.

Prévue pour être inaugurée lors de l’Expo 58, la cité mettra finalement plus de quinze ans à se construire. Le site sera densifié et les équipements pour la plupart abandonnés. Au cours du temps sont apparus des problèmes tels qu’avaries techniques et vieillissement prématuré des matériaux. Pour y remédier, un vaste plan de rénovation de douze ans a été adopté sur base d’un Masterplan établi par un groupement d’architectes désigné en 2005: ARCHI+I, A33 et Jan Maenhout, associés à Wessel de Jonge. Selon le Foyer Laekenois, l’objectif de l’opération, toujours en cours, est de «renforcer l’unité du site, en ouvrant celui-ci sur son environnement et en maintenant intacte l’expressivité des immeubles tout en leur offrant une cure de rajeunissement technique».

Arbres remarquables à proximité