Typologie(s)

restaurant
hôtel particulier
dépendances

Intervenant(s)

F. LAURENSarchitecte1880

Styles

Éclectisme

Recherches et rédaction

2005-2006

id

Urban : 15778
voir plus

Description

Ancien hôtel particulier (no 1) et dépendance (no 1a), à l'angle de l'avenue Louise, de style éclectique, par l'architecte F. Laurens en 1880. Élévations en briques, rehaussées de pierre bleue.

Au no 1, bâtiment principal de deux niveaux sous mansarde, comprenant une travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. avenue Louise, une travée biaiseTravée d’angle, située de biais, généralement à quarante-cinq degrés, par rapport au reste de l’élévation. et deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. suivies d'une petite porte néo-baroqueLe style néo-baroque (de 1860 à 1914 environ) se réfère à l’art baroque (XVIIe et 1er quart du XVIIIe siècle) et en reprend certains éléments décoratifs : pignon à volutes, pilastres colossaux, décor emprunt d’une certaine vigueur et d’un fort relief (bossages, harpes, encadrements en saillie). et d'un mur aveugleUn élément est dit aveugle lorsqu’il est dénué d’ouverture. Une baie aveugle est un élément construit sans ouverture, imitant une porte ou une fenêtre., rue du Bailli. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à encadrement en pierre bleue, devancées à l'étage avenue Louise et en travée biaiseTravée d’angle, située de biais, généralement à quarante-cinq degrés, par rapport au reste de l’élévation. d'un balcon, respectivement rectangulaire et rond. LucarnesOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. cintrées couronnées d'une sphère et œil-de-bœuf. Garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fonteFer riche en carbone, moulé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des colonnettes, des cache-boulins. Contrairement au fer forgé, la fonte est cassante et résiste mal à la flexion. galbé des balcons et châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. des étages conservés. Ce bâtiment a subi quelques modifications : transformation en commerce et installation d'une porte en travée biaiseTravée d’angle, située de biais, généralement à quarante-cinq degrés, par rapport au reste de l’élévation. (1961), percement de nouvelles fenêtres en 1920 et 1961. Le mur de clôture est transformé en terrasse clôturée en 1968.

Au no 1a, ancienne dépendance, perpendiculaire à la rue. Balcon à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fonteFer riche en carbone, moulé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des colonnettes, des cache-boulins. Contrairement au fer forgé, la fonte est cassante et résiste mal à la flexion. de 1904. Vitrine percée en 1948.

Sources

Archives
AVB/TP 14468 (1880) ; 1 : 27074 (1920), 72042 (1961), 81023 (1968) ; 1a : 7110 (1904), 57682 (1948).

Arbres remarquables à proximité