Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

Charles THOMISSEarchitecte1923-1924

Styles

Beaux-Arts

Inventaire(s)

  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Bruxelles Extension Sud (Apeb - 2005-2008)

Recherches et rédaction

2005-2006

id

Urban : 15839
voir plus

Description

Ensemble de deux maisons bourgeoises conçues par l'architecte Charles Thomisse pour un même commanditaire, M. Derbaix, en 1923-1924. Ce dernier avait prévu de construire cinq maisons de ce type de ce côté de la rue, du no 2 à 10 (trois furent réalisées, dont le no 6 détruit) et deux de l'autre côté (détruites en 1959).

Élévations différenciées, de quatre niveaux, en pierre blanche. R.d.ch. percés chacun de deux portes, l'une piétonne, l'autre cochère. Détails architecturaux communs : grilles et portes métalliques des r.d.ch., balustradesGarde-corps composé de balustres, c’est-à-dire de petits supports en répétition, généralement profilés et de section circulaire. des terrasses, etc. Corniches conservées. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. remplacés.

Au no 8, r.d.ch. à bossages. Étages médians devancés d'un large oriel trapézoïdal servant d'assiseRang d’éléments de même hauteur posés de niveau dans une maçonnerie. L’assise désigne également la plate-forme d’un balcon ou d'une logette, portée d’ordinaire par des consoles et sur laquelle repose le garde-corps. à une terrasse. PilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. colossaux flanquant les étages. Fenêtres frappées d'agrafes.

Au n ° 10, portes sous plate-bandeCouvrement clavé rectiligne d’une baie. La plate-bande se distingue du linteau par le fait qu’elle est appareillée, tandis que le linteau est d’un seul tenant. Elle peut être feinte et masquer un linteau. au r.d.ch. Étages médians devancés d'un oriel arrondi sur cul-de-lampe, servant d'assiseRang d’éléments de même hauteur posés de niveau dans une maçonnerie. L’assise désigne également la plate-forme d’un balcon ou d'une logette, portée d’ordinaire par des consoles et sur laquelle repose le garde-corps. à une terrasse.

Sources

Archives
AVB/TP 33945 (1923), 30926 (1924).

Arbres remarquables à proximité