Typologie(s)

maison d’habitation

Intervenant(s)

Albert GÉRARDarchitecte1891

Styles

Éclectisme

Recherches et rédaction

2005-2006

id

Urban : 15850
voir plus

Description

Ensemble de trois maisons de style éclectique, sur schéma répétitif, édifiées en 1891 sur les plans de l'architecte Albert Gérard pour le promoteur Letoret (voir notice de rue).

Élévations légèrement différenciées dans leur décor, en briques, pierre blanche et pierre bleue, de composition symétriqueDans l'inventaire, une façade est dite de composition symétrique lorsqu’elle compte trois travées égales. À Bruxelles, ce type de façade s’élève souvent sur trois niveaux de hauteur dégressive. La travée axiale est d’ordinaire mise en évidence par un ressaut, par un ou plusieurs balcons et par un décor plus élaboré., avec balcon axial à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fonteFer riche en carbone, moulé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des colonnettes, des cache-boulins. Contrairement au fer forgé, la fonte est cassante et résiste mal à la flexion.. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à linteauÉlément rectiligne d’un seul tenant, en pierre, bois, béton ou métal, couvrant une baie. droit au r.d.ch. et à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. surbaisséUn élément est dit surbaissé lorsqu’il est cintré en arc de cercle inférieur au demi-cercle. aux étages. HuisserieMenuiseries qui s’ouvrent et se ferment, c’est-à-dire les portes et les fenêtres. Par extension, le terme désigne également les fenêtres à châssis dormants. remplacée, sauf la porte du no 78.

Au no 78, élévation ornée de tablesPetite surface plane décorative, carrée ou rectangulaire. En menuiserie, on utilisera plus volontiers le terme panneau. en carreaux de cimentCarreaux polychromes, réalisés en ciment teint dans la masse, formant un carrelage ou agencés en frise sur une façade..

Au no 80, élévation ayant fait l'objet d'une surhausse malheureuse en 1959, avec perte de la corniche en bois.

Au no 82, construction formant à l'origine deux maisons distinctes, réunies en 1968 (suppression d'une des portes) et actuellement peinte.

Sources

Archives
AVB/TP 9965 (1891) ; 80 : 69569 (1959) ; 82 : 80526 (1968).

Arbres remarquables à proximité