Typologie(s)

bassin

Intervenant(s)

BLATON, DECLERCQ ET LAPIERREentrepreneur1900-1905

Recherches et rédaction

2016

id

Urban : 38574
voir plus

Description

Bordé à l’est par le quai des Péniches et à l’ouest par celui des Matériaux, le bassin Béco constitue l’extrémité méridionale du canal maritime qui relie Bruxelles à l’Escaut. Il est raccordé au bassin Vergote au nord, sous le pont des Armateurs, et au canal de Charleroi au sud, sous le pont Sainctelette.

Comme le bassin Vergote, le bassin Béco a été créé dans le cadre du déplacement, dans les années 1900, du canal de Willebroeck vers l’ouest, afin de le relier en droite ligne au canal de Charleroi. Les travaux, réalisés par les entreprises Blaton, Declercq et Lapierre, débutèrent en 1900. Achevé en 1905, le bassin Béco fut initialement baptisé bassin de Jonction, par arrêté du Collège de la Ville de Bruxelles du 15.01.1909, en référence à son rôle de lien entre les deux canaux. C’est par arrêté du 18.04.1929 qu’il fut rebaptisé, en l’honneur d’Henri Marie Émile de Beco (1843-1928), gouverneur du Brabant de 1906 à 1928 et président de la Société anonyme du Canal et des Installations maritimes de Bruxelles à partir de 1909.

Long de 728 mètres, le bassin présentait une profondeur de 3,60 mètres, qui ne permettait pas aux navires de mer d’y accéder. Il accueillait par contre le transport de passagers vers Anvers et Gand, ainsi que les péniches et autres bateaux chargés de marchandises, pour la plupart des matériaux de construction, qui les débarquaient sur ses quais, desservis par des voies ferrées reliées à la gare de Tour et Taxis. Ceux-ci ont été réaménagés à partir de 2000, pour répondre à leur nouvelle vocation touristique, récréative et de logement.

Sources

Archives
AVB/AR rues, boite 16–19, cote 16, no18 (15.01.1909), boite 20–24, cote 22, no6 (18.04.1929).

Ouvrages
Bruxelles Port de Mer, Société anonyme du Canal et des Installations maritimes de Bruxelles, Éditions illustrées du «Soir», 1922, pp. 48, 56.
DEMEY, T., Un canal dans Bruxelles, Badeaux, Bruxelles, 2008, pp. 88, 100, 134-138.
HUBERTY, C., VALENTE SOARES, P., Les canaux bruxellois, coll. Bruxelles, Ville d’Art et d’Histoire, 25, Région de Bruxelles-Capitale, 1998, pp. 33, 40.

Périodiques
«Bruxelles: un canal, des usines et des hommes», Les Cahiers de la Fonderie, 1, 1986, p. 32.

 

Arbres remarquables à proximité