Typologie(s)

bassin

Intervenant(s)

BLATON, DECLERCQ ET LAPIERREentrepreneur1900-1907

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Historique
  • Paysager
  • Scientifique
  • Technique

Recherches et rédaction

2016

id

Urban : 38294
voir plus

Description

Bordé à l’est par le quai des Armateurs, à l’ouest par celui des Steamers et au nord par celui des Yachts, le bassin Vergote est relié au bassin Béco, au sud, via le pont des Armateurs, ainsi qu’au reste du canal de Willebroeck, au nord, via le pont de Laeken. D’une superficie de 12 hectares, il est bordé par un total de 1.800 mètres de quais.

Comme le bassin Béco, le bassin Vergote a été créé dans le cadre du déplacement, dans les années 1900, du canal de Willebroeck vers l’ouest, afin de le relier en droite ligne au canal de Charleroi. Sa première pierre fut posée le 22.07.1900 par Léopold II, qui lança ainsi le chantier du nouveau port de Bruxelles, extra muros, qui ne sera inauguré qu’en 1922. Les travaux furent réalisés par les entreprises Blaton, Declercq et Lapierre. Baptisé par arrêté du Collège de la Ville de Bruxelles du 09.03.1906 en l’honneur d’Auguste Vergote (1818-1906), gouverneur du Brabant de 1885 à 1906 et président de la Société anonyme du Canal et des Installations maritimes de Bruxelles, le bassin fut mis en service en 1907.

Ses 950 mètres de long sur 120 de large et sa profondeur de 6,5 mètres le rendaient accessible aux navires de mer. Son extrémité sud-est, de forme arrondie, permettait la giration de ces grands navires qui ne pouvaient naviguer plus au sud. À l’est et à l’ouest, le bassin est bordé de quais de 75 mètres de largeur, qui étaient desservis par des voies ferrées, enjambées par de nombreuses grues et reliées à la gare de Tour et Taxis. Sur les quais se sont principalement installées des entreprises liées au secteur de la construction, comme des grossistes en matériaux et des cimentiers, ainsi que des sociétés de recyclage de matériaux.

Sources

Archives
AVB/AR rues, boite 16–19, cote 16, no1 (09.03.1906).

Ouvrages
Bruxelles Port de Mer, Société anonyme du Canal et des Installations maritimes de Bruxelles, Éditions illustrées du «Soir», 1922, pp. 40-48, 56.
DEMEY, T., Un canal dans Bruxelles, Badeaux, Bruxelles, 2008, p. 78.
HUBERTY, C., VALENTE SOARES, P., Les canaux bruxellois, coll. Bruxelles, Ville d’Art et d’Histoire, 25, Région de Bruxelles-Capitale, 1998, pp. 34, 40.

Périodiques
«Bruxelles: un canal, des usines et des hommes», Les Cahiers de la Fonderie, 1, 1986, p. 32.


Arbres remarquables à proximité